Grâce au programme national de défibrillateurs externes automatisés (DEA) de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC (accident vasculaire cérébral), un défibrillateur a été installé au centre récréatif de Rivière-des-Prairies.

Avec l’aide d’un DEA, les personnes n’ayant aucune compétence médicale ont la possibilité de rétablir le rythme du cœur et de redonner la vie. Le DEA utilise des signaux vocaux et des messages textuels pour aviser le sauveteur de la marche à suivre et administre une décharge électrique au cœur.

Selon la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC, jusqu’à 45 000 personnes sont victimes d’un arrêt cardiaque chaque année au Canada. Près de 85 % des arrêts cardiaques se produisent à la maison ou dans des lieux publics, et le taux de survie dans ces situations est de moins de 5 %.

Apprendre la réanimation cardio-respiratoire (RCR) est facile et peu coûteux, et permet parfois de sauver la vie d’un ami ou d’un membre de la famille. Les chances de survie d’une victime d’un arrêt cardiaque s’améliorent jusqu’à possibilité de 75 % lorsque la RCR et un DEA sont utilisés dès les premières minutes.

(Source : Fondation des maladies du cœur et de l’AVC)

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!