PACOPHOTO.CA Claude Belzil, conservateur et historien amateur à l’Atelier d’histoire de la Pointe-aux-Trembles. (Photo : Patrick Deschamps)
À l’instar d’autres arrondissements comme Rosemont-La Petite-Patrie, Rivière-des-Prairies—Pointe-aux-Trembles possède désormais son livre d’or. Les élus s’engagent ainsi à y faire signer les citoyens qui se sont particulièrement illustrés dans l’arrondissement.

Le très volumineux livre a été fabriqué sur mesure. Tel que mentionné dans un communiqué émis par l’administration, celui-ci permettra de souligner les réalisations des citoyens honorés. Il servira également à « perpétuer la mémoire pour les générations futures et sera l’occasion de souligner la venue de personnalités ou délégations étrangères dans l’arrondissement ».

Lors de la cérémonie de sa présentation, le 3 avril, la mairesse de l’arrondissement Chantal Rouleau en a profité pour souligner les réalisations de Claude Belzil, un conservateur agissant au sein de l’Atelier d’histoire de Pointe-aux-Trembles.

Ce travailleur social de formation et ancien employé de la Ville de Montréal est reconnu pour avoir repris en main l’Atelier d’histoire, en 1998, à temps pour préparer les célébrations du 325e anniversaire de la fondation de la première paroisse de Pointe-aux-Trembles.

Il est aussi celui qui a convaincu la Ville, en 2000, d’acquérir le Vieux-Moulin de Pointe-aux-Trembles. Bâti en 1720, celui-ci a été restauré et ouvert au public en 2009. M. Belzil en a depuis tiré un ouvrage dont le titre est Le moulin à vent de Pointe-aux-Trembles.

C’est à l’invitation de la mairesse que M. Belzil a pris le stylo et apposé sa signature dans le livre d’or. Elle en a profité pour le féliciter pour « la reconnaissance de la culture et la conservation du patrimoine naturel, bâti, industriel, commercial et archéologique de Pointe-aux-Trembles » qu’il a contribué à favoriser.

De son côté, M. Belzil en a profité pour rappeler aux citoyens l’importance de s’engager auprès de sa communauté. Il n’a pas caché son intention de trouver une jeune relève pour perpétuer la mission de l’Atelier d’histoire.

Il a aussi fait mention de ses fiertés et des projets qu’il espère un jour voir se concrétiser, comme la numérisation à grande échelle des archives de Pointe-aux-Trembles.

« Nous autres, notre rêve, c’était de changer les numéros de rue, de 1 à 100, par des noms de citoyens qui ont laissé leur marque dans leur communauté, a-t-il aussi rappelé. Ça, on l’a dans la tête, et on ne lâchera pas, on va y arriver. »

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!