Patrick Deschamps - TC Media Yohan Perron de la Corporation de développement communautaire de Rivière-des-Prairies et la mairesse Chantal Rouleau de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles ont visité le chantier de la coopérative Courant du quartier.

Rivière-des-Prairies comptera bientôt 90 logements sociaux de plus. Deux projets de coopératives d’habitation sont en construction dans le quartier où près de la moitié des locataires dépensent une trop grande part de leur revenu pour se loger.

Rivière-des-Prairies n’a pas vu naître de nouveau projet de logements sociaux depuis environ 25 ans. Pourtant les besoins sont criants dans le quartier.

«C’est inquiétant, car selon les normes fixées par le gouvernement, quand un ménage dépasse ce pourcentage, ces familles doivent généralement couper dans d’autres dépenses essentielles comme l’alimentation», explique Anicet Ndayishimiye, directeur de l’organisme.

Pire encore, 235 ménages auraient dépensé plus de la moitié de leur revenu dans les coûts d’habitation, en 2006. Cette situation s’est détériorée depuis et on estime qu’un ménage locatif sur cinq est maintenant dans cette situation à Rivière-des-Prairies.

«Le pourcentage est plus élevé, mais il faut faire attention, car les personnes âgées qui habitent dans les tours du boulevard Gouin payent plus que 50 % de leur revenu, mais c’est souvent des services tout-inclus où ils sont nourris, ont des soins médicaux et du transport», précise le directeur.

Leila Bentellis et Hind Hamdouri des coopérations d'habitation Courant du quartier et Brise de l'Île ont hâte d'emménager dans leur nouveau logement.

Leila Bentellis et Hind Hamdouri des coopérations d’habitation Courant du quartier et Brise de l’Île ont hâte d’emménager dans leur nouveau logement.

Courant du quartier
Pour pallier le déficit de logements abordables, la Corporation de développement communautaire de Rivière-des-Prairies, l’organisme Bâtir son quartier et un groupe de citoyens ont mis sur pied le projet de coopération d’habitation Courant du quartier. Après six ans de travail, leur rêve deviendra enfin réalité.

«Nous nous sommes battus et ça a bien fonctionné. Quand on tient bon, on finit par arriver à quelque chose», s’est réjouie Leila Bentellis, présidente de la coopérative.

Le projet comprendra 57 unités, dont six sont des logements adaptés. Déjà les structures ont été érigées à l’angle des boulevards Rodolphe-Forget et Perras. Ce chantier devrait être terminé vers la fin de l’été prochain.

«C’est un projet destiné particulièrement aux familles, explique Carlos Martinez de l’organisme Bâtir son quartier. Il y a de nombreux services, dont la bibliothèque, le centre communautaire et l’aréna. C’est particulier aux quartiers excentrés de pouvoir moins entasser les gens. Il y aura une mixité sociale puisque certains logements seront subventionnés et d’autres non.»

Alors que les membres fondateurs ont commencé les entrevues de sélection des nouveaux occupants de la coopérative, une quarantaine de candidats se sont rassemblés le 11 novembre pour participer à une assemblée au centre récréatif de Rivière-des-Prairies. La réunion avait comme objectif d’informer les futurs propriétaires collectifs de leurs droits et de leurs responsabilités.

«Nous sommes des gens très engagés dans le milieu communautaire et nous cherchons des citoyens responsables qui veulent s’engager. Avant de vous inscrire, demandez-vous si vous êtes prêt à travailler plusieurs heures par semaine pour la coopérative», a prévenu Mme Bentellis.

Un projet tombé du ciel

Alors que le projet de Courant du quartier suivait son cours, une deuxième opportunité est tombée du ciel.

Faisant face au ralentissement des ventes immobilières, un promoteur a choisi de transformer trois de ces six immeubles à condos en logement social. Baptisé Brise de l’Île, ce projet comprendra 33 appartements. Il sera situé dans le croissant Joseph-Morin, à proximité de la rue René-Chopin.

Ce site est situé à proximité d’un espace vert et d’un parc.

«Nous sommes un groupe de neuf personnes de toute origine. Notre vision pour ce projet était la tranquillité d’esprit et l’entraide», a souligné Hind Hamdouri, représentante des propriétaires coopératifs du projet.

Déjà, les fondations de deux immeubles ont été coulées. La fin des travaux qui était prévue d’ici le printemps 2015 sera toutefois retardée à janvier 2016.

*****
Prix des loyers
3 ½ : 603$
4 ½ : 682$
5 ½ : 780$
6 ½ : 1025$

* Estimation du prix des loyers non subventionnés. Les ménages éligibles (ex. : 27 500$ de revenu familial annuel pour un couple seul) paieront seulement 25% de leur revenu.

(En collaboration avec Samantha Velandia)

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!