Emmanuel Delacour/TC Media M. Léveillée et M. Sigouin veulent créer une SDC dans le P'tit Beaubien, à l'est du boulevard Pie-IX.

Afin de mieux servir les résidents et les clients qui visitent l’est de Rosemont, les commerçants du P’tit Beaubien cherchent à créer une nouvelle association dans le secteur.

À l’instar de la Plaza St-Hubert et de la Promenade Masson, une Société de développement commercial (SDC) pourrait voir le jour sur cette artère qui rassemble une centaine de magasins entre le boulevard Pie-IX et la 41e avenue.

«Notre objectif, c’est de rendre la rue plus attrayante. Quand je regarde les projets qu’on a sur la rue Sainte-Catherine, au centre-ville, je me dis « Wow! J’ai vraiment envie d’y aller. » C’est le sentiment que nous voulons créer à notre échelle», affirme Jean Léveillée, président du conseil d’administration du P’tit Beaubien.

C’est en effet un défi quotidien pour la trentaine de propriétaires membres de l’association de créer des évènements sur leur rue, puisque pour l’instant, toute initiative doit être portée à bout de bras par des bénévoles.

«On voudrait faire plus d’activités, des ventes trottoir par exemple. Peut-être pourrait-on verdir un peu plus l’espace piéton. Une SDC nous permettrait de faire cela», souligne Alexandre Sigouin, vice-président de l’association.

S’ils se dotaient de ce genre d’organisme à but non lucratif, comme l’ont déjà fait 18 autres espaces dédiés au commerce à Montréal, c’est potentiellement plus d’une centaine de propriétaires sur Beaubien et Bellechasse qui pourraient en profiter, assurent les deux responsables du regroupement.

Toutefois, il faudra convaincre les commerçants de payer la cotisation qui vient avec la SDC, ce qui n’est pas une mince affaire. «Il va falloir que l’on démontre que ce n’est pas juste payer plus de taxes, que ça vient avec plus de services aussi», dit M. Léveillée.

C’est pourquoi l’association a reçu au printemps 2016 une subvention de 25 000$ octroyée par la Ville de Montréal afin de faire la promotion du projet de la SDC. Une étude de marché qui permettra de déterminer les besoins du secteur sera aussi bientôt mise en branle.

«Une SDC ça permet d’avoir une meilleure visibilité. C’est simple, l’union fait la force», explique Julie-Franka Liberatore, commissaire au développement économique pour PME MTL Centre-Est. L’organisme a reçu le mandat de la part de l’arrondissement de guider les responsables du P’tit Beaubien dans leurs démarches.

Dans l’arrondissement de Rosemont – La Petite-Patrie, trois secteurs commerciaux sont dotés de SDC, soit la Plaza St-Hubert, la Promenade Masson et la Petite-Italie conjointement avec le Marché Jean-Talon.

D’autres associations commerciales existent dans le secteur, sur la rue Beaubien Est, entre l’avenue Papineau et le boulevard Saint-Michel et sur l’avenue Papineau, de la rue des Carrières à la rue Saint-Zotique.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus