ParlVu Les députés fédéraux ont rendu hommage à M. Dion, qui a accepté d'être nommé ambassadeur en Europe.

Le Canada aura un nouvel ambassadeur auprès de l’Union européenne et en Allemagne. Le député de Saint-Laurent, Stéphane Dion, a accepté le poste offert par le premier ministre, Justin Trudeau. Sa nomination a été soumise aux administrations allemandes et européennes, mais il demeure député tant que celle-ci n’est pas effective.

Le temps de M. Dion sera partagé entre Bruxelles et Berlin, où il travaillera avec les partenaires européens de plus haut niveau. Il jouera un rôle central dans la promotion des intérêts du pays en assurant l’harmonisation des activités des missions canadiennes et en donnant des conseils stratégiques au premier ministre.

«Cette décision lui permettra de servir encore son pays, même s’il était déchiré, car il a hésité à faire un retour dans le milieu universitaire», a admis l’élu du district Côte-de-Liesse, Francesco Miele, qui a été le conseiller de M. Dion pendant sept ans.

Actuellement, l’ambassadrice du Canada en Allemagne est Marie Gervais-Vidricaire tandis que Daniel J. Costello est ambassadeur auprès de l’Union européenne.

M. Miele pense qu’il aura beaucoup à faire en Europe, notamment avec le Brexit. «Si c’était trop facile, il n’aurait pas accepté», a-t-il ajouté.

M. Dion devrait quitter son poste de député de Saint-Laurent lorsque sa nomination d’ambassadeur sera confirmée. Des élections partielles devraient alors être déclenchées au maximum six mois plus tard.

«Lorsque le poste de député est vacant, il y a une assistance d’adjoints parlementaires pour le suivi des dossiers des citoyens», a rassuré M. Miele.

Hommages
«Il s’est toujours battu pour un Canada meilleur, plus vert, plus fort, plus uni, a déclaré Justin Trudeau, à la Chambre des communes, mardi. J’ai beaucoup appris de sa force, sa sagesse, sa compassion et de l’amour qu’il porte aux valeurs canadiennes.»

L’opposition a également souligné le travail du député de Saint-Laurent. «Il a pris la parole pour défendre ses positions. Sa plus grande vertu était la patience. Nous n’étions souvent pas d’accord, mais impressionnés par son engagement envers ses principes», a souligné la chef par intérim du Parti Conservateur du Canada, Rona Ambrose.

Malgré leurs divergences, le député du Bloc Québécois, Louis Plamondon, a reconnu le travail important de M. Dion dans le domaine de l’environnement.

«Il est un héros pour son travail comme ministre de l’Environnement», a ajouté Elizabeth May, du Parti Vert, qui n’a pas jugé nécessaire de lui au revoir, car la prochaine conférence de l’ONU sur le climat (COP23) aura lieu à Bonn, en Allemagne, à la fin de l’année.

Le député de Saint-Laurent avait annoncé qu’il quitterait la vie politique active, il y a trois semaines, à la suite du remaniement du gouvernement. Chrystia Freeland a pris la relève au ministère des Affaires étrangères.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!