(Photo: Gracieuseté) Le frigo communautaire de Fatimah a originalement été installé pour que la communauté musulmane du quartier puisse y déposer ses restes de repas du Ramadan.

Les résidents de la Petite-Bourgogne​ ont accès à leur premier frigo communautaire depuis le début du mois, dans lequel ils peuvent prendre ou laisser de la nourriture à leurs concitoyens, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, une première dans le Sud-Ouest.

La raison de la mise en place du réfrigérateur situé devant le Café Marché du quartier (anciennement Café Bergz) dévie de la norme. Il a été installé pour que la communauté musulmane du quartier puisse y déposer les restes de repas du Ramadan, le mois saint lors duquel les fidèles jeûnent de la levée au coucher du soleil.

«C’est une façon de rapprocher la communauté, de tisser des liens. Ce qu’on voit depuis son ouverture, par contre, est que c’est aussi une manière d’offrir des produits aux gens dans le besoin quand ils sont près de leur date de péremption», explique Vicente Perez, coordonnateur de la table de concertation Coalition de la Petite-Bourgogne.

Celui-ci mentionne d’ailleurs que le frigo devait être hors-service le 24 juin, la dernière journée du Ramadan, mais que, considérant le succès immédiat du projet, «il y aurait tendance à le reconduire pour plus longtemps» et possiblement acheter un plus grand réfrégirateur.

Initiative de la paix

Cette ressource alimentaire est le fruit d’une collaboration entre la table de concertation et PEACE Initiatives Canada,  un organisme musulman et altruiste à but non lucratif, cofondé par l’imam du centre communautaire Imani, Musabbir Alam.

«Au-delà de tout, la base du projet est la simple idée du partage. Il y a beaucoup de bonté, mais beaucoup de division et d’écart entre des groupes du quartier. On veut encourager la mise en commun», affirme l’instigateur du projet.

L’imam ajoute que plusieurs personnes moins nanties hésitent de recourir à l’aide alimentaire pour de multiples raisons. Avoir accès à un frigo communautaire pourrait inciter les personnes plus gênées à faire appel à ce genre de service.

Le nom officiel de l’électroménager public est d’ailleurs «frigo communautaire de Fatimah», un hommage à Fatimah Burke, une résidente de Saint-Laurent qui œuvre dans la distribution gratuite de nourriture aux sans-abri.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!