Josie Desmarais/Métro La ministre Kathleen Weil

Cinq nouveaux projets seront mis en œuvre auprès de 17 000 jeunes dans des écoles secondaires et primaires, afin de lutter contre la radicalisation menant à la violence.

Le gouvernement du Québec annonçait le 27 juin la mise en œuvre de ces projets dans le cadre du Plan d’action gouvernemental 2015-2018 La radicalisation au Québec: agir, prévenir, détecter et vivre ensemble.

Les activités qui débuteront dans les prochains mois dans des établissements scolaires de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, Montréal-Nord et Ahuntsic-Cartierville visent à favoriser l’inclusion et à accroître le sentiment d’appartenance qu’ont les jeunes à la société québécoise.

«Ces projets sont variés et sauront outiller les jeunes en stimulant leur confiance en eux et l’expression de leur potentiel créatif, tout en développant leur esprit critique et en les encourageant à poursuivre leurs rêves», a fait savoir la ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Kathleen Weil, dans un communiqué.

Les cinq projets s’ajoutent à d’autres mesures prises après le départ de jeunes Québécois ayant tenté d’aller rejoindre des forces radicales en Syrie.

Ils s’inscrivent dans la lignée des recherches de L’Institut de recherche sur l’intégration professionnelle des immigrants affiliés au collège de Maisonneuve. Dans un rapport paru au mois de mai, le chercheur Frédéric Dejean appelait à la création d’espaces de discussion et d’échange entre les groupes afin de renforcer l’identité des jeunes.

Cinq projets
Le Théâtre Parminou créera une pièce de théâtre avec des élèves de 3e, 4e et 5e secondaire, où ils pourront exprimer leurs attentes et inquiétudes en étant accompagnés d’intervenants et de psychologues.

L’Institut du Nouveau Monde déploiera des ateliers dans les cégeps de 15 régions du Québec, qui traiteront du «vivre-ensemble».

L’institut Pacifique prévoit rejoindre des jeunes de trois écoles secondaires des arrondissements de Montréal-Nord et Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension avec des activités de prévention et la mise sur pied d’un forum par les jeunes.

L’organisme Ensemble pour le respect de la diversité veut mobiliser les jeunes avec des projets variés dans des écoles secondaires où il y a une forte présence de jeunes des minorités ethnoculturelles.

Le Centre international d’éducation aux droits humains Équitas animera des ateliers et des projets communautaires pour aborder des questions comme la discrimination.

 

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus