Arnaud Stopa TC Media Il n’a pas fallu longtemps pour les enfants prennent possession des jeux.

Le réseau des écoquartiers a dévoilé mercredi soir les premiers jeux de ruelle pour enfants faits à partir de bois de frêne contaminé par l’agrile.

Dix structures seront distribués à cinq ruelles vertes de l’arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, Rosemont-La-Petite-Patrie et le Sud-Ouest.

«Ces jeux sont la preuve que c’est possible de récupérer le bois de frêne mort», a expliqué Ronald Jean-Gilles, directeur général de Bois Public, un organisme qui met en lien les municipalités aux prises avec le bois mort et les associations d’insertion sociale dans l’ébénisterie.

L’agrile du frêne est un insecte asiatique tuant les frênes en suçant leur sève. Plus de 200 000 arbres sont menacés sur l’ile, autant de bois qui peut être utilisé pour le mobilier. «L’agrile ne s’intéresse pas au bois mort et se niche dans les couches superflues de l’arbre. C’est beaucoup de planches qu’on peut réutiliser et rendre à la communauté», a indiqué Ronald Jean-Gilles.

L’initiative s’inscrit dans un cycle d’économie circulaire, selon lui. «Ces arbres appartiennent déjà à la communauté. C’est normal qu’une fois transformés, ils retournent à la communauté.»

Chacune des structures a été pensée pour favoriser le développement de la motricité de base des enfants, comme sauter, grimper, marcher ou ramper par INEDI un centre collégial de transfert de technologie dans le design industriel. Une kinésiologue a planché sur les dessins.

Dans la ruelle du quadrilatère de Gaspé, de Castelnau, Casgrain et Jule-Verne, c’est un tunnel et un jeu de poche qui ont été offerts. Une autre paire de jeu sera axé sur l’équilibre des enfants, avec une estrade avec des dalles sur ressorts et des des planches de traverse du vide.

«Nous souhaitons encourager la création de ruelles plus actives, plus sécuritaires et plus vertes, a soutenu Simon Octeau, directeur-adjoint du Réseau des écoquartiers. Les ruelles sont des terrains de jeux extraordinaires pour les enfants du fait de leur proximité du domicile, notamment.»

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!