Chantal Lévesque | Métro

Début de la sélection du jury pour le procès de Randy Tshilumba, où un peu plus de 300 citoyens ont écouté les premières directives de la juge. Un jury de 12 personnes sera formé pour entendre la preuve dans ce dossier portant sur un meurtre qui a eu lieu au Maxi de l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension en avril 2016.

La juge Hélène Di Salvo, de la cour Supérieure du Québec, s’est adressée aux gens convoqués qui remplissaient la grande salle du palais de justice de Montréal, lundi matin. «Votre présence est indispensable à l’administration de la justice» a-t-elle affirmé, lors de ses directives préliminaires.

Meurtre prémédité
L’homme de 21 ans est représenté par les avocats Sébastien Chartrand et Philippe Larochelle. Accusé de meurtre au premier degré, Tshilumba a assassiné de plusieurs coups de couteau Clémence Beaulieu-Patry, le 10 avril 2016. La victime se situait sur son lieu de travail, soit le Maxi de la rue Papineau, à l’intersection du boulevard Crémazie.

28 témoins en poursuite

La procureure Catherine Perreault a nommé la liste des témoins qui seront entendus par le jury, afin de s’assurer qu’aucun juré ne soit en conflit d’intérêts. Elle compte faire témoigner 28 personnes, dont deux docteurs et six sergents-détectives. Le procès se déroulera en français. Les jurés sélectionnés doivent être citoyens canadiens et ne pas avoir de dossier criminel. Ils ne peuvent pas non plus être officiers de justice, avocats, notaires ou pompiers.

Les prochains jours seront dédiés aux personnes qui veulent être dispensées de siéger pour diverses raisons.

Le procès doit commencer le 6 septembre pour une durée de cinq semaines.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!