L’imagination des élèves de l’école Saint-Grégoire-Le-Grand sera récompensée le 7 mai. Leurs textes seront proclamés par des auteurs professionnels, lors de la lecture de la pièce Les couleurs d’Amy, présentée dans le cadre du festival du Jamais Lu.

Sadia, Alexandro, Valentino et Wursemo ont pris part au projet de médiation culturelle, chapeauté par l’auteur Pascal Brulleman. Durant deux mois, le dramaturge a initié les élèves de 6e année de la classe de Germain Landry à l’écriture dramatique

«On a pris certaines de nos idées et on en a fait un texte», présentent les enfants.

Ainsi, ils ont créé des personnages et rédigé de textes, avec leurs propres mots, quelquefois inconnus du public, mais utilisés dans les cours de récréation! Une scène est même uniquement rédigée en« langage SMS»!

«Le théâtre est un lieu de paroles. En classe beaucoup de langues sont parlées : l’anglais, le français, mais aussi le créole l’arabe ou encore l’espagnol. C’était intéressant comme projet théâtral, car c’est universel», souligne M. Brulleman.

De la création à la mise en lecture

L’auteur a initié les enfants aux différentes étapes de création d’un texte de théâtre, avant sa mise en lecture par des professionnels.

«D’habitude les jeunes apprennent des textes de professionnels, là c’est l’inverse qui se produit. J’agissais comme en télévision avec des équipes de scénaristes», présente-t-il.

En plus d’initier les élèves à structurer un texte, ce travail a aussi développé chez certains l’esprit d’auteur.

«C’est intéressant d’amener les élèves vers un projet concret. Je leur disais « vous devenez des écrivains, des célébrités de la pièce de théâtre »» s’enorgueillit leur professeur, Germain Landry.

Les couleurs d’Amy le 7 mai au théâtre Aux Écuries à 13h30. Infos : http://www.jamaislu.com

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!