Metro World News Rob Greenfield porte sur lui les déchets qu'il produit.

Rob Greenfield amène la mode à autre niveau. Le militant écologiste conserve chaque déchet qu’il produit en un mois et il les porte littéralement sur lui. L’activiste se déplace ensuite dans les rues de New York afin de sensibiliser les gens à l’impact environnemental de leurs achats et les inciter à modifier leurs habitudes de consommation. Le fondateur du projet Food Waste Fiasco, une campagne pour mettre fin au gaspillage alimentaire et à la faim dans le monde, veut maintenant diffuser son expérience et en faire un documentaire. Greenfield a discuté avec Métro de l’importance de vivre une vie plus verte.

Pourquoi avez-vous commencé à porter vos déchets ?

Un Américain moyen produit 4,5 livres (2 kilos) de déchets par jour, mais la plupart des gens n’y pensent même pas. On ne le voit pas, on ne le comprend pas. Nous avons tous vu des photos de dépotoirs ou des océans pleins de déchets, mais nous ne réalisons pas que nous contribuons directement à ce problème. Je voulais utiliser un support visuel pour aider les gens à comprendre comment, en tant qu’individu, nous produisons autant de déchets. Quelle meilleure façon de montrer à quel point une personne produit des déchets que de les porter ?

Avez-vous toujours été conscient de votre impact environnemental ?

Il y a cinq ans, je n’étais pas vraiment sensibilisé. Je créais beaucoup de déchets, je mangeais beaucoup de malbouffe et je ne pensais pas aux conséquences de mes gestes sur l’environnement. En 2011, j’ai commencé à m’informer sur les problèmes sociaux et environnementaux sur la planète. J’ai réalisé que je faisais partie du problème, alors j’ai décidé de changer. Un geste à la fois, j’ai fait de petits changements et j’en suis arrivé à être en accord avec mes valeurs environnementales.

Pourquoi les déchets que nous produisons sont-ils un enjeu si important ?

Les déchets ont des coûts sociaux et environnementaux énormes. Avant même que le produit soit disponible aux consommateurs, il faut extraire les ressources par l’entremise des mines ou de l’exploitation forestière. On utilise ensuite énormément de combustibles fossiles pour transporter les matières premières, les transformer puis les distribuer aux consommateurs. La durée de vie des produits est souvent très courte et ils se retrouvent très vite au dépotoir, à l’incinérateur ou dans la nature. Au mieux, ils sont recyclés. La décomposition dans les dépotoirs produit du méthane, un gaz qui contribue énormément à l’effet de serre. Les déchets qui entrent en contact avec la nature détruisent plusieurs espèces en plus de mettre en péril l’accès aux ressources dont nous dépendons. Même le recyclage demande beaucoup d’énergie et de combustibles fossiles.

Comment réagissent les passants devant votre look ?

Je n’arrive pas à y croire, les gens sont si heureux et excités de me voir. Ma vie couvert de déchets est presque plus agréable que ma vie normale puisque les gens sont contents de voir ce que je fais. Beaucoup m’ont dit qu’ils sont inspirés parce que je fais et qu’ils vont faire des changements pour produire moins de déchets.

Comment produire moins de déchets ?

La bonne nouvelle, c’est que la majorité des ordures que nous produisons peuvent être éliminées. Vous pouvez utiliser un contenant réutilisable au lieu d’acheter des bouteilles d’eau. Pour boire votre café, utilisez votre tasse au lieu d’un contenant jetable. Pourquoi ne pas composter vos déchets ? Une des choses les plus importantes est d’éviter de gaspiller et de jeter la nourriture. Ces trucs simples permettent de sauver de l’argent et d’être plus en santé !

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!