Yves Provencher/Métro Jacynthe Ouellette.

Lundi, pour réaliser un article sur le Chic Resto Pop paru ce matin, je me suis rendue au restaurant communautaire d’Hochelaga. Là-bas, j’ai passé une bonne heure avec la directrice générale Jacynthe Ouellette. Au fil de la conversation, j’en ai appris un peu plus sur la dame, sur son histoire et ses réalisations. En plus de tenir à bout de bras l’organisme depuis 27 ans (dont plus de 20 ans comme DG), j’ai appris que Mme Ouellette était aussi la fondatrice, l’idéatrice des cuisines collectives du Québec.

Au début des années 1980, Jacynthe Ouellette, alors sur l’aide sociale, se retrouve seule et doit nourrir ses deux jeunes enfants. Les fins de mois difficiles la poussent à innover. Elle propose à sa sœur de mettre leurs (maigres) ressources en commun pour pouvoir remplir leur congélateur de bons petits plats maison. Elles s’y mettent. Avec 50$ par mois chacune, elles font sept menus, deux soupes, deux desserts pour tout le mois. Elles emballent le tout en portions individuelles, qu’elles stockent dans le congélateur.

Un jour, une personne d’un organisme communautaire, impressionnée par son congélateur bien rempli, lui propose d’aller parler de son idée à un organisme communautaire d’Hochelaga pour aider d’autres femmes dans sa situation. Après plusieurs mois d’hésitation, elle se lance et parle de son concept devant quelque 80 femmes du quartier.

Un groupe de huit femmes se forme à la suite de cette rencontre et se met à préparer collectivement des repas nutritifs à moindre coût, au Resto Pop, qui lui prêtait sa cuisine le samedi. C’est de cette manière que Jacynthe Ouellette a créé le concept des cuisines collectives, «un moyen pour s’en sortir et devenir indépendant», soutient-elle.

Grâce au système D de cette femme fonceuse, qui a refusé la misère, et à son groupe de pionnières, le Regroupement des cuisines collectives compte aujourd’hui 1400 cuisines collectives partout au Québec, dont plus de 25 juste à Montréal. Un mouvement qui favorise l’autonomie alimentaire et l’entraide. Une femme inspirante à la débrouillardise hors du commun!

Une cuisine collective, c’est quoi?
La cuisine collective est un petit groupe de personnes qui mettent en commun leur temps, argent et compétences pour confectionner, en quatre étapes (planification, achats, cuisson, évaluation) des plats économiques, sains et appétissants qu’elles rapportent chez elles. [Source: rccq.org]

* À lire aussi: Le Chic Resto Pop 30 ans plus tard

Aussi dans Bouffe :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!