Archives Métro Robert Griffin III, Andrew Luck et Cam Newton

Désespérément à la recherche d’un quart-arrière d’élite, plusieurs équipes n’hésitent plus à utiliser des joueurs inexpérimentés. C’est pourquoi 13 quarts de première ou de deuxième année ont présentement un poste de partant. Près de la moitié des équipes ont donné les clés de leur attaque à des joueurs ayant peu ou pas d’expérience – du jamais vu, surtout dans une ligue aussi conservatrice que la NFL.

Il y a quelques années, il n’était pas rare de voir des jeunes quarts passer une, deux, même trois saisons sur le banc avant de disputer un match de saison régulière. Maintenant, les formations sont prêtes à envoyer leurs jeunes dans la mêlée d’emblée, mais, surtout, elles sont prêtes à modeler leur système offensif en fonction du quart qu’elles ont repêché.

Par exemple, Mike et Kyle Shanahan, des Redskins de Washington, ont incorporé plusieurs éléments de l’attaque de Baylor qui étaient familiers à Robert Griffin III, de manière à faciliter la transition du deuxième choix en 2012. Les Panthers de la Caroline ont agi de façon semblable avec Cam Newton en 2011. Des joueurs comme Andrew Luck – sélectionné avant Griffin au dernier repêchage – n’ont pas besoin de cette attention particulière, puisqu’ils ont évolué dans une attaque de style professionnel à l’université.

Luck (recrue), Griffin (recrue) et Newton (deuxième année) prouvent que, dans bien des cas, les équipes ont raison de faire confiance à leur jeune quart. Luck pourrait amasser jusqu’à 5 000 verges par la passe cette saison. Son ratio passes de touché-interceptions n’est pas extraordinaire (13-13), mais il ne faut pas oublier qu’il mène l’attaque de la pire équipe en 2011. Le simple fait que les Colts soient dans la course aux séries est un exploit, et Luck est un des principaux architectes de ce succès.

Selon le site d’analyse statistique Cold Hard Football Facts, seul Tom Brady est plus efficace que Griffin à la position de quart cette saison. Newton, pour sa part, connaît une saison plus difficile, mais a semblé se ressaisir la semaine dernière en marquant quatre touchés – deux au sol et deux par la passe – sans commettre de revirement.

Russell Wilson, avec les Seahawks de Seattle, Andy Dalton, avec les Bengals de Cincinnati et, récemment, Colin Kaepernick, avec les 49ers de San Francisco, ont aussi fait leur marque. Même si certains ne font pas toujours l’affaire – on n’a qu’à penser à Blaine Gabbert, des Jaguars de Jacksonville, ou à Nick Foles, des Eagles de Philadelphie –, les récents succès des jeunes quarts dans la NFL pousseront certainement les équipes à la recherche d’un pivot de qualité à tenter l’expérience de la jeunesse.

Contrats des recrues: Incitatif financier
Grâce aux changements dans la structure salariale des contrats des joueurs recrues, il est maintenant abordable de repêcher des quarts tôt en première ronde, ce qui rend la manœuvre moins risquée. Par exemple, Matthew Stafford a été repêché au premier rang par les Lions de Detroit en 2009. Il a ensuite signé une entente de 6 ans d’une valeur de 72 M$, dont 41,7 M$ étaient garantis. Au dernier repêchage, les Colts ont sélectionné Andrew Luck en premier et n’ont eu à le payer que 22,1 M$.

À surveiller
Voici les matchs à ne pas rater pour la 13e semaine d’activité dans la NFL.

  • Buccaneers c. Broncos (dimanche 16 h) Deux des attaques les plus explosives de la ligue = bon spectacle.
  • Steelers c. Ravens (dimanche 16h) Si Ben Roethlisberger est en uniforme, nous aurons droit au meilleur match du week-end.
  • Giants c. Redskins (lundi 20 h) Si les Giants offrent le même genre de performance que la semaine dernière, nous aurons droit à un grand match, surtout avec Robert Griffin III de l’autre côté du terrain.

Aussi dans Dans la zone des buts :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!