Facebook/Métro

L’inspecteur viral se demande parfois si c’est l’internet qui ruine les scrupules des gens, ou si ce sont des gens sans scrupule qui réussissent à envahir l’internet.

Bref, il y en aura toujours pour essayer de profiter de tragédies de toutes sortes, qu’ils veuillent de l’argent, de l’attention ou un sorte de satisfaction maladive d’avoir trompé des milliers de gens.

La preuve: Isobel Bowdery.

Vous avez sûrement entendu parler d’Isobel Bowdery, cette jeune femme qui a survécu à l’attentat du Bataclan, à Paris, vendredi dernier, en faisant semblant d’être morte. Vous êtes d’ailleurs plus de 10000 à avoir lu son récit sur le site de Métro. En quelques jours, la jeune femme de 22 ans a reçu plus de 100 000 demandes d’ami sur Facebook, et son message a fait le tour du monde.

Mais voilà, dans la journée de mardi, Mme Bowdery a soit effacé sa page Facebook, soit modifié ses réglages de sécurité pour que les étrangers ne la retrouvent pas. Elle a disparu de Facebook, tout simplement.

Cela n’a bien sûr pas empêché des petits coquins (des gens dégueulasses, dirait plutôt l’inspecteur) de créer des pages à son effigie et se faire passer pour elle, dupant du même coup des milliers de personnes.

Exemple:

Sur ce compte, créé lundi, tout porte à croire que la page appartient à Mme Bowdery.

Sauf, bien sûr, l’anglais écrit de qualité traduction Google, ce qui serait curieux pour une jeune femme d’origine sud-africaine, où on parle l’anglais couramment. La publication originale de Mme Bowdery était d’ailleurs écrit dans un anglais acceptable – celui-ci, non. «Merci à tous pour beaux commentaires et messages privés, mon compte limité pour nouveaux amis. Et je suis créé nouvelle page Facebook s’il vous plaît aimer ceci», est-il écrit.

Il y a aussi le fait que les vrais amis de Mme Bowdery crient haut et fort que ce compte est un faux.

«Faux! Ceci n’est pas Izzy!» écrit une personne. (Avant qu’Isobel Bowdery ne désactive sa page Facebook, on pouvait voir ses amis lui offrir des messages de sympathie en l’appelant « Izzy ».)

Ce compte renvoie d’ailleurs à celui-ci:

…qui se veut, lui aussi, une page d’Isobel Bowdery, mais cette fois-ci en tant qu’artiste musicale (WTF?). On doute donc que le but ultime de cette personne est de bâtir le référencement Facebook de cette page pour ensuite la revendre à un annonceur, une pratique déjà examinée par l’inspecteur viral.

Et bien sûr, il y a cette page:

…qui semble avoir été créée pour passer des messages reliés à l’islam.

Bref, ces gens n’ont aucune gêne.

Aussi dans Inspecteur viral :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!