Apple Apple TV

J’ai flanché.

Après plusieurs années à utiliser une combinaison complexe de consoles de jeux, d’ordinateur portable, de tablette et un savant mélange de fils HDMI pour visionner la télévision en «streaming» ou en téléchargement, j’ai cédé à la tentation.

J’ai acheté une Apple TV – et ma vie ne sera plus jamais la même.

Pas que l’appareil est extraordinaire en soi, en fait, il est même plutôt banal. Une boîte à Netflix, pour faire simple.

Mais c’est tellement plus que ça.

Oui, bien sûr, Netflix occupera la majorité du temps sur mon Apple TV. Mais, il y a aussi Crave TV, le petit exclusif aux abonnés de Bell, en plus d’une façon optimale d’utiliser l’excellente plate-forme Tou.TV (via le iPad). Sans oublier YouTube qui regorge de petites perles.

En fait, l’Apple TV simplifie tout ce que je pouvais déjà faire et désengorge mon salon de fils. Ce qui vaut bien la centaine de dollars investie, surtout considérant le fait que mon abonnement câblé verra sa facture diminuer avec cette addition dans mon salon.

En poussant la logique, l’Apple TV est presque gratuit. Parlez-moi de ça un plaisir coupable qui se paye tout seul, contrairement aux factures salées du resto du coin.

Je ne suis pas encore l’un de ceux qui oseront le « cable cutting » complètement. Par contre, si HBO finit par être disponible en ligne seulement, j’aurais de moins en moins de raisons de conserver le câble traditionnel, à l’exception des chaînes sportives.

La consommation télévisuelle évolue drôlement vite, même si nos diffuseurs sont pour la plupart lents et peu réactifs. Ils finiront par manquer le bateau et l’utilisateur sera aux commandes de sa sélection dans un futur très rapproché.

Une partie de moi à très hâte de voir cette révolution et l’avènement d’une télévision entièrement à la carte. Mais une autre partie de moi souffre de la fameuse crainte de rater quelque chose (fear of missing out – FOMO), crainte qui est en partie assouvie par la multitude de chaînes présentes dans mon forfait.

Vous savez, ces dizaines de chaînes que l’on garde au cas où une bonne émission nous intéresserait.

L’Apple TV m’éloigne un peu plus de cette mauvaise habitude de garder les choses «au cas où… » – et je suis très zen avec ça.

J’ai flanché pour le mieux.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!