Métro Dans la plupart des domaines, il existe des emplois qui conviennent aux gens de type semeurs et d’autres, aux personnes de style harponneurs.

Je me demande si les hommes des cavernes ont déjà eu à s’asseoir pour écouter des professeurs de cavernes. Si c’est le cas, j’imagine qu’un certain nombre d’entre eux auraient reçu un diagnostic de trouble du déficit de l’attention (TDA), ou l’équivalent pour l’époque!

Je suis pas mal certain que si vous lisiez la liste des symptômes du trouble du déficit de l’attention, vous croiriez en être atteints. En fait, à part quelques phénomènes, nous devons tous affronter ce genre de situation, parce que notre monde a changé, mais pas notre biologie.

Manger ou être mangé
L’être humain a évolué dans un monde où, pour survivre, il fallait chaque jour trouver à manger. Les chasseurs-cueilleurs passaient leurs journées à chercher de petits fruits ou à s’embusquer derrière un buisson, dans l’attente d’une proie éventuelle. Ils devaient également garder l’œil ouvert pour ne pas devenir eux-mêmes la proie des tigres. Dans un monde où l’on doit manger pour ne pas être mangé, il n’est pas difficile de se concentrer!

Les salles de classe sont différentes. Nous étudions pour passer des examens, en vue d’obtenir un diplôme. Nous cherchons ensuite un emploi afin de gagner de l’argent pour aller au supermarché et s’offrir de petits plats congelés, de façon à pouvoir manger aujourd’hui l’équivalent d’une chasse fructueuse. On est loin d’être à l’affût derrière un buisson, l’estomac vide.

Les humains ont des capacités d’attention différentes. Certains y excellent. Je suppose qu’il s’agit des personnes qui sèment des graines et qui attendent patiemment la récolte. Mais d’autres sont meilleurs pour harponner le poisson. Cette personne risque d’éprouver des difficultés si elle n’est pas stimulée.

Tuer des zombies
Même les enfants les plus hyperactifs semblent pouvoir rester concentrés lorsqu’ils doivent tuer des zombies dans leurs jeux vidéo. Ils sont très attentifs, attendant le bon moment pour les abattre. Tout comme les hommes des cavernes à l’affût de leur proie, ils parviennent à rester concentrés lorsqu’il le faut.

Voilà donc un indice. L’attention ne doit pas toujours venir de nous-mêmes. Elle peut parfois être stimulée par des circonstances extérieures. Nous devons pouvoir nous concentrer sur une tâche si notre travail exige la préparation d’un plan à long terme ou l’élaboration d’un projet complexe. Mais si notre travail exige de répondre au téléphone ou de traiter avec un client en personne, il est facile de nous concentrer. Notre attention est suscitée par les circonstances.

Prenez un hôpital, par exemple. Les gens de type «semeurs» seraient davantage à leur place dans des postes de gestion, où ils pourraient concevoir des systèmes plus efficaces et planifier les changements d’affectation du personnel. Ceux qui sont du type à harponner le poisson seraient plus à l’aise dans la salle d’urgence, où ils pourraient prendre soin de patients en crise. Il est beaucoup plus facile de se concentrer dans des postes où le défi à relever se trouve directement devant soi.

Voici un exemple concret. J’ai déjà travaillé avec une avocate qui occupait deux postes. Le premier exigeait qu’elle rédige de longs documents théoriques sur la jurisprudence relative à certaines causes. Même si elle finissait par produire un travail d’excellente qualité, éventuellement, cette tâche constituait un cauchemar entouré de stress et de procrastination. Mais elle était formidable dans ses autres fonctions : elle devait répondre à des questions dans une clinique d’aide juridique. Elle était brillante et connaissait son domaine. Tout ce qu’elle avait à faire était de s’y présenter, et le travail se faisait pratiquement de lui-même. Il est facile, pour quelqu’un comme elle, de se concentrer lorsqu’on lui pose une question.

Comme bien des gens, elle essayait de devenir quelqu’un qu’elle n’était pas, au lieu de chercher du travail pour la personne qu’elle était vraiment.

La plupart d’entre nous pourraient acquérir de meilleures habitudes d’étude et de travail, mais si vous éprouvez beaucoup de difficulté à vous concentrer, la meilleure solution serait peut-être de trouver un travail mieux adapté à vos forces. Si la concentration vous pose problème, cherchez un emploi où votre attention sera suscitée de l’extérieur, plutôt qu’un emploi où vous devez vous contrôler. Dans la plupart des domaines, il existe des emplois qui conviennent aux semeurs et d’autres, aux harponneurs.

Emploi adapté
Si la concentration vous pose problème, cherchez un emploi où votre attention sera suscitée de l’extérieur, plutôt qu’un emploi où vous devez vous contrôler.

Aussi dans La vie en tranches :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!