La saison estivale a débuté et les rayons du soleil sont de plus en plus forts. Il est donc important de protéger sa peau, mais également nos yeux! Si le port d’un chapeau à large bord ou d’une casquette peut bloquer des rayons nocifs, le port d’une paire de lunettes de soleil est fortement recommandé.

«Lorsque l’œil est exposé de façon trop prolongée à des rayons nocifs UV, il peut développer certaines pathologies, dont une inflammation de la cornée ou de la rétine. Et, à plus long terme, des cataractes, de la dégénérescence maculaire et même des cancers touchant les paupières», prévient Sophie Morissette, optométriste chez Iris.

Il n’est jamais trop tôt pour se protéger les yeux. En fait, il faut commencer dès la petite enfance. À l’âge adulte, les structures de l’œil sont faites pour absorber une certaine quantité de rayons nocifs. Mais chez les nourrissons et les enfants, les yeux sont plus fragiles, d’où l’importance de les protéger des rayons, tout comme on le fait pour leur petite peau en leur appliquant de la crème solaire.

La cornée et le cristallin travaillent en équipe. «La cornée absorbe les UVB, tandis que notre cristallin, la lentille de l’œil, absorbe les UVA. Cela vise à protéger la rétine de radiations trop fortes qui pourraient l’endommager», explique la Dre Morissette. Je songe ici à la saison estivale, mais la spécialiste nous rappelle qu’il faut se méfier de toutes les sources de rayonnement, qu’elles soient directes, comme celles des rayons du soleil, ou indirectes, comme celles qui nous touchent par réflexion sur le sable, l’eau et la neige. C’est un mythe que le soleil est moins dangereux l’hiver.

Pour bien protéger ses yeux, il est important de choisir des lunettes qui couvrent toute la région de l’orbite et qui ont été conçues dans le respect des bonnes normes de qualité. «On veut retrouver la mention UV400 ou 100% UV sur les verres des lunettes. Il est important de préciser que la protection UV n’a rien à voir avec l’intensité de la teinte. Les verres des lunettes de soleil doivent couper de 70 à 85% de l’intensité de la luminosité!» précise Sophie Morissette.

Les lunettes de soleil sont devenues des accessoires mode, et il faut être vigilant. Le prix élevé des lunettes de soleil n’est pas nécessairement un gage de qualité, de même qu’un prix moins élevé ne veut pas dire que la qualité du produit est moins grande. «Une bonne paire de lunettes de soleil aura une mention UV400. Et on préférera les teintes grises et brunes aux teintes dites plus «cosmétiques» – bleues, roses, violettes… précise l’optométriste. Mais attention à la distorsion causée par des verres de lunettes très peu dispendieuses.» Si vous éprouvez de l’inconfort en les essayant, c’est que ce n’est pas un bon choix. Dans le doute, on peut faire vérifier les lunettes par un optométriste. Les cliniques d’optométrie ont des appareils qui permettent de déterminer si les verres créent de la distorsion et s’ils filtrent correctement les rayons UV. Et tant qu’à y être, pourquoi ne pas en profiter pour faire un examen de la vue?

www.iris.ca

Aussi dans Saskia rencontre... :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!