L’hiver approche à grands pas, et déjà ses effets se font sentir.

Il existe plusieurs solutions de rechange au manque de lumière, dont la vitamine D. Geneviève Mailhot, professeure agrégée au Département de nutrition de l’Université de Montréal, nous en apprend davantage sur cette vitamine qu’on appelle, entre autres, la vitamine soleil.

Les effets de la vitamine D sont nombreux et celle-ci joue plusieurs rôles dans l’organisme. Elle permet, entre autres, l’absorption du calcium et du phosphore (qui assure une santé osseuse optimale) et jouerait un rôle global dans la santé. Des études récentes attribuent d’ailleurs à cette vitamine des propriétés qui vont au-delà de son rôle dans la santé osseuse.

Une attention toute particulière doit être portée aux apports en vitamine D entre le mois d’octobre et le mois de mars, période où l’ensoleillement est moins important.

Il faut porter une attention particulière aux apports en vitamine D, surtout entre le mois d’octobre et le mois de mars. En effet, le soleil est la source principale de vitamine D, et durant cette période, notre exposition au soleil diminue considérablement, la période d’ensoleillement étant de plus en plus courte. Il est donc important de combler nos besoins en vitamine D grâce à une bonne alimentation et/ou des suppléments.

La vitamine D est d’autant plus recommandée aux personnes ne prenant pas de produits laitiers, aux nourrissons allaités et à celles qui s’exposent peu au soleil. À noter que l’utilisation d’un écran solaire contenant un FPS supérieur à huit bloque suffisamment les rayons du soleil pour empêcher la synthèse cutanée de la vitamine D, d’où l’importance de combler nos besoins par l’alimentation et/ou des suppléments.

Plusieurs aliments sont des sources importantes de vitamine D. On en trouve, entre autres, dans le saumon, le lait, le jus d’orange enrichi et dans les boissons à base de soya, d’amandes et de riz enrichi.

Les suppléments de vitamine D sont offerts, en vente libre, sous forme de comprimés ou de gouttes. Pour les enfants, il est recommandé d’utiliser la vitamine D en gouttes, qui est plus facile à administrer et à avaler.

L’Institut de Médecine des États-Unis recommande que les enfants et les adultes de moins de 50 ans prennent une quantité de 600 UI (15 microgrammes) par jour de vitamine D. Les personnes de 50 ans et plus devraient en prendre 800 UI (20 microgrammes) par jour. La vitamine peut être prise sous forme d’aliments ou de suppléments. Finalement, la Société canadienne de pédiatrie recommande d’administrer 400 UI (10 microgrammes) de cette vitamine (sous forme de suppléments) aux nourrissons allaités et à ceux recevant moins d’un litre de formule par jour.

Toutefois, il faut faire attention au surdosage! Un surplus de vitamine D peut être néfaste pour la santé. Il est donc fortement recommandé de consulter un pharmacien si on a des questions.

Aussi dans Saskia rencontre... :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!