Des macarons fabriqués à la main par les deux instigatrices du projet Mardi sans maquillage.

Après le mouvement Lundi sans viande, pourquoi pas Mardi sans maquillage? Ce projet de deux élèves du Collège Sainte-Marcelline, lancé «dans le monde des grands» demain, comme elles l’affirment, mérite qu’on en parle.

Et le buzz médiatique autour de leur inspirant projet ne fait que commencer, je vous le garantis!

Il y avait déjà la Journée sans maquillage, qui revient chaque année fin mai, début juin (cette année, c’est le 5 juin, marquez vos agendas). Le Mardi sans maquillage de Lili Rose L’Heureux et d’Alyssia Chartier va encore plus loin. Imaginez: on parle d’une journée par semaine, soit 52 fois par année. Pas mal plus significatif comme engagement!

Lire aussi: Victimes d’intimidation, deux adolescentes luttent pour l’estime de soi

Ayant été victimes d’intimidation, les deux adolescentes se sont donné comme mission de promouvoir l’estime de soi des filles. «Nous les invitons à ne pas porter de maquillage les mardis afin de célébrer notre beauté intérieure et d’être soi-même, sans masque», écrivent-elles sur leur site internet.  Elles vendent aussi des macarons et des porte-clés fabriqués à la main et ornés de messages positifs dans le but de financer des ateliers qui, espèrent-elles, pourraient être offerts dans plusieurs écoles du Québec.

Que deux jeunes filles de 14 ans aient l’idée de limiter l’utilisation du maquillage donne une bonne indication de la place occupée par les fards de tout acabit dans la vie des adolescentes. En tant que maman d’une fillette qui s’intéresse déjà d’un peu trop près à mes pinceaux, ça me préoccupe grandement.

À mon avis, il ne s’agit pas non plus de démoniser le maquillage, mais bien de savoir s’en passer en gardant la tête haute.

Aussi dans Tendances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!