Camkazphoto - François Christin Naoufel Testaouni lors d'un évènement de Queer Tech MTL

Une autre initiative d’inclusion de la communauté LGTBQ dans l’industrie des technologies à Montréal vient de faire son apparition. Avec le groupe Lesbians Who Tech et les nouveaux projets de startups annoncés de la maison Notman, voici qu’un nouveau groupe vient d’être créé: Queer Tech MTL. Le fondateur, le Montréalais Naoufel Testaouni, explique pourquoi ce genre d’initiative est importante malgré la quasi absence de discrimination envers la communauté LGBTQ à Montréal.

Qu’est-ce que Queer Tech MTL?
C’est une communauté ciblant les personnes LGBTQ et leurs alliés s’intéressant au domaine de la technologie, dont les startups, où il manque beaucoup de diversité et d’inclusion. En consultant les statistiques du dernier rapport effectué par Credo (Portrait de l’écosystème startups montréalais en 2016), on constate une grande différence dans la représentation des deux genres. À titre personnel, ça fait cinq ans que je travaille dans cette industrie et j’ai clairement remarqué ce manque de diversité. L’idée de créer ce groupe m’est venue après avoir parlé avec mon ami qui a créé Queer Tech NYC. En octobre 2016, on organisait notre premier événement. Nous avons 430 membres et une cinquantaine de personnes se déplacent à chaque événement organisé.

Comment se place l’écosystème de startups montréalais sur le sujet LGTBQ?
Les gens se demandent souvent si on a vraiment besoin de cette communauté parce qu’ils ne ressentent pas de discrimination. Certes, il n’y en a quasiment pas, mais ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’éducation à faire. Nous voulons que les gens soient sensibilisés à ce que ça veut dire être LGBTQ dans le milieu de travail, ainsi que d’éduquer les créateurs de startups afin qu’ils conçoivent un milieu inclusif. De manière générale, ce sont des entreprises très ouvertes qui souhaitent la diversité, mais ils ne savent pas forcément où commencer. Dans l’univers des startups, la moyenne d’âge est basse et les employés plus sensibles et ouverts aux enjeux de la communauté. Il existe tout de même des situations où les gens ne savent pas comment agir et les entreprises ne savent pas quel univers créer pour attirer ces employés-là.

Que faites-vous concrètement?
On organise mensuellement des événements bilingues où nous discutons d’une certaine thématique. Ils ont lieux dans des entreprises qui ont à cœur la diversité et l’inclusion, comme Local Logic, Shopify et OVH. Au mois de janvier, on a parlé de comment être soi-même dans le milieu de travail et qu’est-ce qu’une entreprise peut faire pour favoriser cela. On développe aussi de la documentation à l’attention des entreprises pour les aiguiller dans leurs initiatives. Pour l’événement de jeudi, nous discuterons du rôle des alliés dans le milieu professionnel et comment ils peuvent aider.

Pourquoi avoir des programmes spécialement pour la communauté LGBTQ?
Certes, nous ne manquons pas d’initiatives à Montréal, mais certaines personnes sont intimidées ou gênées. Grâce à Queer Tech MTL, les gens se sentent en confiance. En venant à nos événements, ils savent qu’ils ne seront pas seuls et qu’ils connaitront d’autres personnes.

Quels sont les projets futurs de Queer Tech MTL?
Nous souhaitons mettre en place des programmes pour aider ceux qui souhaitent se lancer dans l’industrie, apprendre à programmer, réseauter, etc. On veut créer un petit écosystème qui va aider l’entrepreneur LGBTQ à intégrer l’industrie montréalaise. Nous voulons un site Web qui serait une plateforme unique pour les entreprises qui souhaitent recruter des employés de la communauté. Enfin, on veut unir nos forces aux autres associations LGBTQ afin d’aider nos membres.

Queer Tech MTL: For the Love of Allies
Jeudi 16 février
De 18h à 21h à Local Logic
En français et en anglais – Événement gratuit ouvert à tous

Aussi dans Techno :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!