Et s’il fallait se projeter dans le futur pour bien comprendre l’iPhone 7? Voici une (fausse) mise à l’essai de l’éventuel iPhone 8 pour mettre en lumière la stratégie derrière le téléphone lancé par Apple la semaine dernière.

Montréal, le 21 septembre 2017. Apple célèbre cette année le dixième anniversaire de l’iPhone. Tim Cook et sa bande soulignent l’événement en grande pompe, avec le lancement d’un iPhone 8 complètement redessiné, et qui profite finalement de la stratégie mise en place par la compagnie l’année dernière avec son iPhone 7.

Après les iPhone 6, 6S et 7 au design pratiquement identique, le changement est cette fois-ci majeur. Terminé les gros rebords autour de l’écran, et terminé le bouton d’accueil familier. L’écran prend désormais beaucoup plus de place sur la surface du téléphone, ce qui lui donne une allure un peu plus futuriste.

L’iPhone 8 est aussi d’une minceur extrême. On dirait pratiquement une plaque de verre, tellement l’appareil est petit. La finesse est d’ailleurs telle qu’il aurait probablement été impossible d’ajouter un port audio sur le nouveau téléphone.

L’année dernière, Apple en avait déçu plus d’un en enlevant le port audio de son iPhone 7, une décision qui avait souvent causé bien des tracas aux utilisateurs par la suite, en plus de forcer ceux qui possédaient déjà des écouteurs à utiliser un adaptateur.

Avec le recul, on a toutefois l’impression que si Apple avait le choix d’enlever ou non le port audio de son iPhone 7, la compagnie n’aurait pas eu d’autres options que de le faire avec son iPhone 8. Est-ce que de devancer cette étape d’une année était un moyen pour Tim Cook de diriger toutes les critiques négatives vers l’iPhone 7, afin que l’iPhone 8 puisse être acclamé d’une façon universelle plus tard? C’est probable.

L’heure est à la musique sans fil
Apple avait annoncé l’année dernière que le futur de la musique était de toute façon sans fil. Après avoir lancé des écouteurs AirPods archi faciles à synchroniser à l’iPhone 7 grâce à leur puce W1, la compagnie revient à la charge cette année avec les AirPods de nouvelle génération dotés d’une puce W2, qui profitent d’un nouveau protocole supérieur au Bluetooth.

Le protocole offre une qualité audio sans perte, ce qui n’était pas le cas avec le Bluetooth jusqu’ici, mais aussi une connexion plus stable. Ici aussi, il aura donc fallu attendre l’arrivée de l’iPhone 8 pour que la stratégie mise en place avec l’iPhone 7 prenne tout son sens.

Toujours plus de puissance

L’iPhone 7 ressemblait comme deux gouttes d’eau à ses prédécesseurs, avec toutefois une conception résistante à l’eau (enfin!) et deux nouvelles finitions noires : la noire régulière, qui rappelait les avions furtifs, et la noire de jais, où l’aluminium avait des airs de plastique, malheureusement trop souvent recouvert de traces de doigts. Ses composantes internes étaient toutefois radicalement différentes de l’iPhone 6S.

Outre sa capacité minimale qui était passée de 16 Go à 32 Go, sa puce interne A10 Fusion était d’une puissance étonnante, devançant non seulement les processeurs qui équipaient les meilleurs téléphones Android de 2016 dans la plupart des tests, mais aussi bien des processeurs d’ordinateurs. Cette année, la puce A11 Fusion poursuit encore ces avancées, tout en étant moins énergivore. Est-ce qu’un premier ordinateur Mac doté d’une puce d’Apple et du système d’exploitation iOS sera bientôt dévoilé? Voilà qui semble de plus en plus inévitable.

Parmi les autres caractéristiques des nouveaux iPhone, notons qu’Apple a amélioré son système à deux caméras qui avait été introduit avec l’iPhone 7 Plus. La caméra grand-angle habituelle est toujours accompagnée d’une seconde caméra avec un angle rapproché, mais la compagnie a raffiné son système qui permet d’utiliser simultanément les deux appareils photo pour créer des portraits avec flou artistique à l’arrière.

L’iPhone 7 était l’année dernière un excellent téléphone, que les utilisateurs qui changent régulièrement d’appareil ont apprécié au cours des 12 derniers mois. Plusieurs amateurs de la compagnie qui tendent à conserveur leur téléphone plus longtemps avaient toutefois opté pour attendre une année de plus avant de renouveler le leur. Avec le nouvel iPhone 8, ceux-ci ne seront certainement pas déçus de leur décision.

Vous aurez compris que le but de ce « test » n’était pas de deviner ce qu’allait être l’iPhone 8, mais bien de mettre en perspective certaines nouveautés de l’iPhone 7. Pour en savoir plus, voici mon vrai test de l’iPhone 7 et de l’iPhone 7 Plus.

Aussi dans Vie numérique :

blog comments powered by Disqus