Cette année, Métro a craqué pour le resto Hvor, l’arrivée du vin québécois à l’épicerie, le film Le goût d’un pays, la bière Anna de Vox Populi, le vermouth Rouge Gorge, le livre Ces galettes dont tout le monde parle et le Marché des Éclusiers.

BOUFFE restaurant HVOR031. Le resto Hvor
Nous avons découvert d’excellents restos mont-réalais en 2016, mais le Hvor (prononcer «vore») remporte la palme. Ce trésor de Griffintown du chef S’Arto Chartier Otis n’a rien à envier aux gros noms de la restauration montréalaise. Une cuisine créative et savante, des accords mets-vins à point, un service impeccable, une surprise à chaque bouchée – le seul défaut qu’on y trouve est l’impossibilité de réserver pour des groupes de plus de huit personnes avant 21h. Et même là, il s’agit d’un détail qui n’affecte en rien la qualité du restaurant. Jeff Yates
Où? 1414, rue 
Notre-Dame Ouest
>> Lisez notre critique ICI.

Collage of several wine bottles with space for your logo or text

2. Le vin québécois à l’épicerie et au dépanneur
C’était attendu depuis longtemps et ç’a été officialisé le 14 décembre dernier. Un cadeau de Noël en avance du gouvernement aux vignerons et aux cidriculteurs du Québec! La nouvelle Loi sur le développement de l’industrie des boissons alcooliques artisanales permet en effet aux producteurs artisanaux de négocier directement avec les commerçants, après avoir fait analyser leurs produits par la SAQ. Un coup de main du gouvernement qui est bienvenu dans cette industrie en pleine croissance. Audrey Lavoie
>> Lisez notre article Les vins québécois condamnés à l’excellence.

Le goût d'un pays3. Le film Le goût d’un pays
C’est un film élégant et doux, intelligent et poétique, qui rend fier d’être québécois, qu’on soit né ici ou ailleurs. Dressant un lien entre le sirop d’érable et l’identité, entre le temps des sucres et Le goût d’un pays, ce documentaire réalisé avec finesse par Francis Legault agit comme une couverture réconfortante pour le cœur et pour l’âme. Tournée en plein hiver (bon choix!), l’œuvre rend hommage à notre langue, si riche et si belle, à notre culture, à notre histoire, à nos racines et, bien sûr, à «notre huile d’olive à nous», comme le dit Martin Picard. À savoir ce sirop d’érable qu’on aura pris trop de temps à apprécier à sa juste – et grande – valeur. Natalia Wysocka
>> Lisez notre entrevue avec Francis Legault ICI.

Anna de Vox Populi4. La bière Anna 
de Vox Populi
Dur de choisir un seul coup de cœur bière cette année, mais mon choix s’arrête sur la fruitée Anna de la brasserie 
Vox Populi. Cette bière qui se dit «triple du 
Nouveau-Monde» est bien sûr très alcoolisée (10 %), mais elle se boit facilement. Houblonnée généreusement avec du Citra (et plus récemment en version Simcoe et Mosaïc), la Anna dégage un arôme d’orange et de clémentine vraiment agréable qui équilibre bien son amertume. La brasserie Vox Populi s’est lancée dans la production constante en juillet dernier, et je crois qu’elle n’a pas fini de nous surprendre. 
Dominique Cambron-Goulet
>> Lisez notre microchronique ICI.

BOUFFE_Vermouth Rouge_Gorge5. Le vermouth Rouge Gorge
Le Domaine Lafrance a lancé cette année le Rouge Gorge, un vermouth de cidre auquel on a ajouté des épices et des herbes locales, comme l’absinthe, le thé du Labrador et la marjolaine. Le résultat est à la fois doux, amer, sucré, épicé… bon! On le sert dans un verre rempli de glace et garni d’une tranche d’agrume. Tchin! Audrey Lavoie

bouffe_ces-galettes-dont-tout-le-monde-parle6. Le livre Ces galettes dont tout le monde parle
Je ne m’attendais à rien en voyant ce livre atterrir sur mon bureau, mais force est d’admettre que c’est celui que j’ai le plus utilisé cette année. Toujours à la recherche de recettes de galettes ou de muffins bons et nourrissants, j’en ai trouvé une bonne quantité dans ce livre. Les recettes sont faciles à faire, rapides et bonnes, sans être trop sucrées (parce qu’elles sont toutes à base de purée de dattes). Mission réussie pour Madame Labriski! Audrey Lavoie
>> Lisez notre entrevue avec Mériane Labrie, alias Madame Labriski, ICI.

 

Marché des Éclusiers7. Le Marché des Éclusiers
Cet été, dans le Vieux-Port, les Montréalais ont pu profiter d’un lieu magnifique, en mangeant et en sirotant de bonnes choses grâce au Marché des Éclusiers. Situé au bord du canal de Lachine, le marché offre une vue incomparable sur la ville. Et en partant, après un agréable 5 à 7, on fait le plein de produits locaux! (Et c’est confirmé, ça revient en 2017!) Audrey Lavoie

Aussi dans Bouffe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!