Josie Desmarais

La brasserie Boréale a revu sa mise en marché cet automne. En plus d’un nouveau logo, on a vu apparaître une nouvelle série de produits appelée Artisan ainsi qu’une bière vendue uniquement  à la Société des alcools du Québec (SAQ).

Avec sa Pale ale édition polaire (voir encadré), Les Brasseurs du Nord se joint donc à une poignée de microbrasseries québécoises dont les produits sont vendus à la SAQ. «On a fait un repositionnement de marque, qui nous permet d’aller chercher de nouvelles vitrines, notamment avec la SAQ, explique Érika Godbout, directrice du marketing et des communications chez Boréale. C’est un mandat qu’on s’est donné, de créer un produit exclusif, et c’est pour ça que l’édition polaire est née.»

En effet, en plus d’un certain volume, la SAQ exige de ses fournisseurs que leurs produits ne soient distribués nulle part ailleurs au Québec.

Outre cette nouvelle addition, Boréale a sélectionné quelques bières dans sa gamme habituelle pour créer la série Artisan, dont les caisses de six sont vendues un peu plus cher. Dans celles-ci, on trouve désormais sa ISA (India Session Ale) et sa scotch ale, auxquelles on a ajouté les termes «des chutes» et «du Nord». «Pour la ISA, c’est exactement la même recette. On a eu un super bon retour et on trouvait qu’elle allait bien dans cette vitrine-là», souligne le maître brasseur Gabriel Dulong. La bière du 25e anniversaire de la brasserie (Boréale 25), de son côté, a été renommée Double blanche du lac.

La quatrième et dernière bière de la série Artisan est la Pilsner des mers, qui sera désormais son produit de la famille des lagers. «La pilsner, c’est une toute nouvelle recette. On avait la lager auparavant, mais ce ne sont pas des produits comparables, précise Gabriel Dulong. La pilsner est faite à 100% de malt bohémien, qui vient de l’Allemagne, avec des houblons nobles, et elle est fermentée pendant six semaines, dans les règles de l’art.»

Parmi les nouveaux produits lancés par Les Brasseurs du Nord au cours des cinq dernières années, seule la IPA a donc su se tailler une place dans la gamme habituelle.

La microchronique: Pale ale édition polaire

Boréale - Pale Ale édition polaire

La Pale ale édition polaire est assez semblable à la blonde de la gamme habituelle de Boréale, mais est plus goûteuse. Le grain est plus fort en bouche, et on note la présence de blé. Malgré cela, il s’agit d’une bière assez sèche, avec une levure peu présente. Côté amertume, tout est dans la subtilité. Le houblon est à peine perceptible au nez, et son goût amer n’arrive qu’en fin de bouche.

«On voulait quelque chose de rafraîchissant, mais qui s’adresse autant aux amateurs qu’aux découvreurs. Mon approche était de recréer notre blonde, mais au goût du jour. Je suis allé avec un bon goût de malt et une amertume plus élevée, mais moins qu’une IPA. Ce sont des houblons américains qui sont utilisés en fin d’ébullition pour leurs caractéristiques aromatiques plus que leur amertume. Ça donne un peu les caractéristiques qu’on retrouve dans les IPA.» –Gabriel Dulong, brasseur

Boréale (Blainville)
Couleur: Blonde
Houblon: Cascade et Colombus
Amertume: Légère (25 IBU)
Alcool: 4,6%
Prix: 10,95$/ 6×355 ml (taxes incluses)

Aussi dans Bouffe :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!