Depuis lundi, les restaurants et points de vente de nourriture aux États-Unis sont obligés d’afficher le nombre de calories contenus dans les aliments et plats proposés à leurs clients, en application d’une loi adoptée sous l’administration Obama.

La loi faisait partie du dispositif législatif sur la santé publique connu sous le nom de Affordable Care Act (ou Obamacare) adopté en 2010. Son application avait plusieurs fois été reportée.

«À partir de lundi, les consommateurs pourront entrer dans n’importe quelle chaîne de restaurants ou établissement dans le pays et savoir, d’un regard, combien de calories sont dans la nourriture proposées par le restaurant», a écrit la semaine dernière sur son site l’agence américaine de l’alimentation et des médicaments (FDA).

«Les études récentes montrent que l’étiquetage sur les menus permet de réduire d’entre 30 et 50 le nombre moyen de calories consommées à chaque venue», ajoute cette note écrite par le délégué de la FDA, Scott Gottlieb.

L’affichage des calories dans les restaurants est déjà répandu, mais à partir de lundi il est étendu et rendu obligatoire au niveau fédéral dans toutes les chaînes. Les cinémas et distributeurs automatiques de nourriture sont concernés, tout comme les cafés, parcs d’attractions ou boulangeries.

L’obésité touche plus d’un tiers des Américains.

Aussi dans Bouffe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!