Jimmy Hamelin/Collaboration spéciale Le Mondial des cidres SAQ se déroule jusqu’à samedi au Complexe Desjardins, à Montréal.

Qu’il soit de glace, pétillant ou mousseux, le cidre regagne peu à peu ses lettres de noblesse au Québec. C’est ce que soulignera le Mondial des cidres SAQ, qui se tient jusqu’à samedi dans le cadre de Montréal en lumière. État des lieux cidricoles, en cinq points.

Le Québec distinct
«Le Québec a un des meilleurs climats en Amérique du Nord [pour la production de cidre]», dit d’entrée de jeu le président de l’association Les cidriculteurs artisans du Québec, Michel Jodoin. «On est champions dans ce qu’on fait. Dans les concours internationaux, quasiment tous les cidres du Québec remportent des médailles.»

Cette distinction tient aussi à la réglementation québécoise stricte entourant la production de cidre, qui interdit notamment l’utilisation de concentré de pommes, explique M. Jodoin.

Les p’tits derniers
Au-delà des réputés cidres de glace, mousseux ou tranquilles, d’autres types de cidres tentent de se tailler une place dans le cœur des consommateurs.

Il y a quelques années, on a vu apparaître le cidre de feu. Inventé au Québec, ce produit est un peu le contraire du cidre de glace. Il est élaboré à partir de moût dont les sucres sont concentrés par la chaleur.

Le cidre houblonné est quant à lui né de la fusion du houblon et de la pomme. Il est offert par Les Vergers de la colline et par le Domaine De Lavoie.

Le boom du prêt-à-boire

BOUFFE_cidre La_Bolee

En 2014-2015, les cidres «prêts-à-boire», c’est-à-dire offerts en bouteilles individuelles, ont vu leurs ventes croître de 86 % à la SAQ. Plusieurs cidreries proposent maintenant leurs produits en prêt-à-boire, dont la Cidrerie du Minot.

Bientôt dans une épicerie près de chez vous
Le gouvernement Couillard a déposé en décembre dernier le projet de loi 88 sur le développement de l’industrie des boissons alcooliques artisanales. Lorsqu’elle sera adoptée, cette loi permettra aux producteurs artisanaux – dont les cidriculteurs! – de vendre leurs produits contenant moins de 16 % d’alcool en épicerie.

Michel Jodoin s’attend à ce que la loi soit adoptée en 2016 et entrevoit favorablement ce changement.

Le point sur l’IGP
À la fin de l’année 2014, le cidre de glace a obtenu une certification d’Indication géographique protégée, une appellation réservée qui garantit aux consommateurs que le cidriculteur a respecté un cahier des charges strict à toutes les étapes de sa production. Les premières bouteilles des huit producteurs certifiés ont été mises en marché l’automne dernier.

Les suggestions d’un sommelier

Par Vincent Lafortune, d’Un monde exquis

Voici trois produits à découvrir. Excellents en cocktails, les cidres sont très polyvalents à table, notamment pour accompagner un plateau de fromages à la fin du repas.

  • Smac, La face cachée de la pomme.
    Code SAQ : 12724014
    Catégorie : cidre pétillant
    Provenance : Québec
    Prix : 11,40 $ (4 x 355 ml)
  • Coteau Rougemont, cidre de glace 2012.
    Code SAQ : 11680515
    Catégorie : cidre de glace
    Provenance : Québec
    Prix : 19,75 $ (375 ml)
  • Domaine Lafrance, cidre mousseux BOUFFE_cidre Domaine Lafrance
    Code SAQ : 10994782
    Catégorie : cidre mousseux
    Provenance : Québec
    Prix : 16 $ (375 ml)

Aussi dans Bouffe :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!