Établir un prix de vente trop élevé pour sa maison et être forcé de le réduire par la suite fait partie des erreurs les plus courantes faites par les propriétaires qui décident de s’occuper eux-mêmes de la vente. En voici d’autres…

Trop s’impliquer émotionnellement
Vendre sa maison peut être difficile émotionnellement, surtout quand on est attaché à notre foyer et aux souvenirs qui y sont liés. Un truc? Se voir comme un homme ou une femme d’affaires plutôt que comme un propriétaire. En analysant la vente d’un point de vue strictement financier, on se distance des aspects émotionnels liés à la vente de son chez-soi.

Vendre avant d’être prêt
Êtes-vous vraiment prêt à quitter votre maison et à déménager? Avant de planter la pancarte «À vendre» sur votre pelouse, questionnez-vous pour vous assurer que vous prenez la bonne décision. Quitte à faire une liste de pour et de contre…

S’attendre à obtenir son prix

Vous rêvez en couleur? N’importe quel acheteur le moindrement intelligent voudra négocier! La plupart des vendeurs préfèrent donc mettre leur maison en vente à un prix un peu plus élevé, mais toujours attractif pour les acheteurs, ce qui laisse place à la négociation.

Demander un prix irréaliste
Oui, votre maison vous a coûté cher. Oui, votre hypothèque est toujours élevée. Oui, vous avez investi un bon montant au fil des années dans votre propriété. Et sûrement que votre nouvelle demeure vous coûtera elle aussi une coquette somme. Mais cela ne signifie pas qu’il faut vendre trop cher. Le marché n’a peut-être pas évolué comme vous le vouliez, mais fixer le juste prix est une clé de l’immobilier. Si, au moment d’acheter une nouvelle maison, vous comparez le prix de la maison convoitée avec les propriétés similaires vendues dans le quartier, dites-vous que les futurs acheteurs le font aussi…

Négliger les photos

De nos jours, les gens recherchent d’abord une maison sur l’internet. Les photos deviennent donc d’une importance primordiale. Il est impensable de ne pas ajouter de photos à son annonce, et pour se démarquer du lot, mieux vaut faire de magnifiques photos.

Vendre l’hiver
L’hiver, et surtout le temps des Fêtes, est une période peu propice à la vente d’une maison. Les gens sont occupés pendant les Fêtes et sont moins susceptibles de faire la tournée des maisons à vendre en plein mois de février. En mettant sa maison en vente l’hiver, on augmente les risques qu’elle reste sur le marché plus longtemps, et sa valeur diminuera donc aux yeux des acheteurs.

Entrer sur un marché baissier

Avant de mettre votre maison en vente, analysez le marché de votre ville et de votre quartier afin de vérifier qu’il n’est pas au ralenti. S’il l’est, il vaut mieux attendre la reprise pour mettre votre propriété sur le marché.

Cacher les gros problèmes

Il ne sert à rien de cacher les problèmes, puisqu’une inspection les révélera au grand jour. On a trois choix si la maison a un problème : réduire le prix en conséquence, réparer le problème avant de vendre ou vendre à un prix normal et offrir une
réduction à l’acheteur intéressé.

Ne pas préparer la maison pour la vente

Vous voulez que les acheteurs potentiels aient l’impression qu’ils peuvent emménager dans votre maison demain matin. Alors, ne laissez pas traîner vos choses un peu partout… et surtout, dépersonnalisez votre décor. Exit les photos de famille dans le salon et sur le frigo! Parce que la première impression est toujours la plus importante en immobilier.

Aussi dans Maison :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!