Un projet vert et inclusif se dessine peu à peu aux alentours du canal de Lachine. Incursion dans les futurs logements de Nua, à Pointe-Saint-Charles.

«Nua signifie nouveau, moderne, en Irlandais. C’est un rappel de la communauté irlandaise du quartier», lance Jean-Philippe Grenier, conseiller en urbanisme à la firme Knightsbridge, l’entreprise montréalaise derrière le projet immobilier.

«Pointe-Saint-Charles a un passé industriel lourd, c’est un quartier plein d’histoire. Et on a décidé de s’inspirer de cette histoire pour le projet, ajoute-t-il. Depuis une trentaine d’années, les résidants ont pris leur quartier en main, ont créé des parcs communautaires, des ruelles, des espaces par la population.»

En créant Nua, qui se divise en 3 bâtiments et, au total, en 50 condos (1 à 4 chambres), et en quelques maisons de ville et penthouses, le promoteur souhaite miser sur la population locale, consultée dès les premières étapes du projet.

Le complexe a premièrement été révisé par l’organisme Vivre en ville, qui a proposé au promoteur des solutions et des critiques écologiques. Les citoyens du quartier ont par la suite été consultés lors de six tables de discussion. «On est rendus à la sixième version du projet», explique M. Grenier.

Les logements devraient voir le jour à l’automne 2019, et une partie des profits de leur vente sera remise à l’organisme Pour 3 points, qui accompagne les adolescents défavorisés dans leur cheminement scolaire et athlétique. «C’est important que nos projets aient un impact social sur la population», mentionne-t-il.

Le promoteur vise d’ailleurs à atteindre une clientèle variée. Quelque 20 % des logements seront donc destinés aux familles. «On veut assurer leur rétention», assure le conseiller en urbanisme. Dans la foulée, un centre de médecine familiale sera intégré au projet.

«Notre but, c’est de faire quelque chose de plus abordable que ce qui se construit dans le coin», avance-t-il. Les bâtiments de Nua n’auront donc pas leur propre piscine ou leur propre gym : Knightsbridge a plutôt misé sur la qualité et l’accessibilité des logements.

Libérer le parc


Les trois bâtiments du projet encercleront une cour, elle-même bordée d’un parc. Et puisqu’il n’y aura pas de clôture, les espaces verts des environs s’intégreront peu à peu au paysage des logements de Nua.

«Il n’y a plus de limite entre les espaces verts et les habitations. D’ailleurs, on cède à la Ville une partie de notre terrain pour que les gens puissent circuler comme si c’était un parc», explique le conseiller.

«C’est comme si le parc des chaudronniers se libérait et se prolongeait sur les immeubles, les toits et les balcons», dépeint-il.

Où c’est situé
Près du Marché Atwater,
À quelques pas du canal de Lachine et de sa piste cyclable
À quelques minutes du métro Charlevoix

Info: devkb.ca

Aussi dans Maison :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!