Getty Images/iStockphoto Tout au long de la grossesse, il est important pour la future maman et son bébé d’obtenir les nutriments essentiels à leur santé.

Les futures mamans se sont souvent fait dire par leur entourage: «Il faut que tu manges pour deux maintenant que tu es enceinte.» Mais est-ce vraiment un conseil à suivre? La diététiste et nutritionniste Mirelle Moreau propose cinq conseils alimentaires pour les femmes enceintes.

CV

  • Nom: Nom : Mireille Moreau
  • Pratique: Diététiste, nutritionniste
  • Expérience: Équipe de santé familiale académique Montfort, à Ottawa, depuis 2013
  • Études: Maîtrise en biochimie à l’Université de Montréal, maîtrise en nutrition à l’Université McGill

Bouton-vert_01 Régime sain et équilibré

Tout au long de la grossesse, il est important pour la future maman et son bébé d’obtenir les nutriments essentiels à leur santé. Ainsi, dès les premiers mois, il est recommandé de porter attention aux portions et de suivre une alimentation saine et équilibrée. D’ailleurs, la nutritionniste Mireille Moreau rappelle qu’il est inutile d’ajouter des portions lors du premier trimestre. Ce n’est qu’à partir du deuxième trimestre, et ce, jusqu’à l’accouchement, qu’une collation ou un petit repas est ajouté à l’alimentation.

Bouton-vert_02 Multivitamines prénatales

Il n’est pas toujours facile d’avoir l’apport nécessaire en nutriments, en vitamines et en minéraux seulement avec l’alimentation. La diététiste suggère donc de prendre des multivitamines prénatales, qui contiennent de l’acide folique, trois mois avant de tomber enceinte ainsi que tout au long de la grossesse. «L’acide folique est essentiel jusqu’à la 12e semaine de grossesse, mais il peut être utile tout au long de la grossesse afin de réduire les risques d’anomalies du tube neural ou de spina-bifida», explique Mme Moreau.

Bouton-vert_03 Attention à certains aliments

Au cours de la grossesse, les femmes sont plus susceptibles de contracter la listériose, la toxoplasmose ou encore la salmonellose. «Certains aliments crus ou non pasteurisé, comme le lait, certains fromages ou encore les fruits de mer, sont plus à risque d’être pathogènes», indique la nutritionniste. Elle suggère également de bien cuire les œufs. «Il est recommandé de bien cuire tous les aliments à risque et de bien préparer les aliments pour éviter qu’il y ait trop d’ingrédients à germes pathogènes», précise-t-elle.

Bouton-vert_04 Maladies chroniques et précaution

Certaines femmes souffrant d’une maladie chronique peuvent présenter des risques durant leur grossesse. La nutritionniste recommande que celles-ci soient suivies de près par un professionnel de la santé et rappelle qu’une femme atteinte de la maladie cœliaque doit impérativement éviter le gluten, ainsi que certaines multivitamines qui en contiennent (dans l’enrobage). Les femmes allergiques doivent pour leur part lire les étiquettes des multivitamines pour connaître les ingrédients actifs et inactifs afin d’éviter toute réaction.

Bouton-vert_05 Suivi de grossesse

Même si la plupart des futures mamans vivront les mêmes étapes, chaque grossesse est différente et chaque femme n’a pas les mêmes besoins. Le suivi médical demeure donc primordial. «Si une femme envisage de tomber enceinte ou qu’elle l’est déjà, il est impératif de consulter un médecin», rappelle Mireille Moreau. Il sera le mieux placé pour répondre à ses interrogations et lui donner les meilleurs conseils pour avoir un bébé en bonne santé.»

Aussi dans Cinq trucs contre... :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!