Michel Thibault - TC Media Une nouvelle mode consiste à dissoudre des médicaments dans des boissons sucrées pour se doper.

Du Xanax dissout dans une boisson sucrée, du sirop contre la toux contenant de la codéine mêlé à du 7Up, des adolescents de la région expérimentent de nouvelles façons de se droguer. Le phénomène inquiète en raison des risques pour la santé. Et de la nature des substances employées: discrètes et légales.

Directrice de la Maison des jeunes de Châteauguay, Lynda Proulx confirme que le Xanax fondu dans un breuvage comme le Gatorade est la nouvelle drogue en vogue cet automne. «Le Xanax est un antidépresseur. [NDLR: le Xanax est plutôt un médicament traitant l’anxiété et les crises de panique] Les jeunes le prennent parfois avec de l’alcool. Ça peut être excessivement dangereux. Les jeunes ne sont pas conscients du danger», dit-elle. Pour éviter de se retrouver avec des consommateurs de Xanax, l’organisme a carrément interdit toute boisson provenant de l’extérieur. «Depuis trois semaines, un mois, les jeunes ne peuvent pas entrer avec un breuvage. C’est tolérance zéro. Le Xanax n’est pas détectable dans une bouteille», fait part Lynda Proulx.

À l’été 2015, dit-elle, c’est le «lean» aussi appelé «purple drank» ou «sizzurp», du sirop pour la toux avec codéine mixé à une boisson gazeuse et additionné de bonbons Jolly Rancher, qui était à la mode dans la région. Un cocktail lié à la culture hip hop dont on entend moins parler cette année, selon Mme Proulx.

Son équipe, ainsi qu’un travailleur de rue attaché à l’organisme, sensibilisent les jeunes aux risques de ces mixtures. «On travaille fort avec eux. On va leur montrer de l’information présente sur internet. Ça aide quand il y a des images», affirme la directrice.

Les parents interpellés
Une prescription d’un médecin est requise pour se procurer du Xanax. Lynda Proulx exhorte les parents à être vigilants avec leurs médicaments.

Une source du milieu scolaire de la région abonde dans le même sens et partage les mêmes préoccupations. «On voit des élèves avec un look un peu zombie, qui parlent lentement. Je pensais qu’ils prenaient du cannabis mais j’ai appris que c’était du Xanax. Il y a un risque énorme pour la santé. Ça crée une dépendance assez forte, témoigne la personne. Je suis sûr que certains sont accros. Il faut faire quelque chose. Est-ce que ça va prendre un décès pour que la communauté se réveille ?»

Écoles
Contactées par Le Soleil de Châteauguay, la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries et la Commission scolaire New Frontiers ont toutes les deux indiqué ne pas avoir eu connaissance de consommation de Xanax ou Lean dans leurs écoles. La CSDGD a assuré faire de la prévention auprès des élèves au sujet de «tous les types de consommation».

Point de vue de la police
La police est limitée dans ses interventions concernant les médicaments. «Ce n’est pas illégal d’en avoir une quantité normale sur soi», fait part Nico Richard, de la police de Châteauguay. Par contre, nuance-t-il, si une personne se promène avec un sac rempli de comprimés, elle peut être accusée de trafic. Même chose s’il y a vente entre particuliers.

C’est quoi le Xanax
Le Xanax est un anxiolytique, un médicament contre l’anxiété vendu sous ordonnance de la même famille que Valium, indique Bertrand Bolduc, président de l’Ordre des pharmaciens du Québec. «La personne est complètement relaxée. Ça calme. Si la personne le consomme avec de l’alcool, c’est sûr qu’elle va s’endormir. Ce n’est pas très exaltant», expose-t-il. Il n’y a pas de risque de surdose, précise-t-il. «La personne va simplement dormir longtemps», note-t-il. Et la dépendance est «surtout psychologique».

C’est quoi la codéine
La codéine est un opiacé dans la même famille que l’héroïne. Elle est utilisée contre la douleur. Elle peut produire une forte dépendance et comporte des risques graves pour la santé si la posologie n’est pas respectée. Sa consommation sous forme de sirop pour la toux avec des boissons gazeuses et des bonbons a été popularisée par des vedettes du rap comme Lil Wayne, Far East Movement et Gucci Mane. Lil Wayne qui a été hospitalisé cet été à la suite d’un excès de codéine.

Aussi dans Vivre :

blog comments powered by Disqus