Mario Beauregard

Tourtière, ragoût de boulettes, dinde, pommes de terre et bûche de Noël ingérés en trop grande quantité poussent plusieurs personnes à prendre la résolution, en début d’année, de s’abonner au gym pour perdre du poids.

Le nerf de la guerre est la motivation à l’entraînement pour l’atteinte de ses objectifs. Claire Tremblay, présidente chez Énergie Cardio, propose cinq résolutions à appliquer dès les premiers jours de l’année, et ce, durant toute la saison.

Mme Tremblay, kinésiologue, croit qu’il faut s’écouter, sentir le plaisir, s’informer, ne pas modifier les plages horaires de son entraînement et apprécier sa progression.

«Il faut bien se connaître et se fixer des objectifs réalistes, affirme-t-elle. Aller s’entraîner avec une ou un ami est un incontournable, c’est souvent synonyme d’assiduité. Il est important de trouver vos types d’exercices préférés.

«S’informer sur les méthodes d’entraînement vous permettra de connaître de nouveaux exercices, de nouveaux appareils, et augmentera votre motivation. Il faut respecter son horaire d’entraînement et le meilleur moyen est de faire confiance à un entraîneur privé», ajoute-t-elle.

Mme Tremblay admet que les nouvelles technologies avec les différentes applications sur les téléphones ou tablettes permettent aux usagers d’apprécier leur progression. «Ils peuvent voir l’évolution et réussir à atteindre des objectifs à court terme. L’engagement envers les objectifs à long terme augmente donc», stipule-t-elle.

Popularité
Elle constate que les 40 centres de condition physique au Québec sont pris d’assaut par un grand nombre de personnes motivées à se remettre en forme après les abus des fêtes.

«Nous avons une augmentation entre 15 et 20 % d’inscriptions de plus en janvier. Le début de l’année est un excellent moment pour amorcer un programme de mise ou remise en forme», termine-t-elle.

Aussi dans Vivre :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!