Lorsque la famille s’élargit, les grandes sœurs et les grands frères peuvent se sentir délaissés et réagir de façon négative. Nancy Doyon, de SOS Nancy, nous livre quelques conseils pour que l’arrivée de bébé 
se fasse en douceur.

1. Faire participer la fratrie
Pour de jeunes enfants, la grossesse est un concept plutôt abstrait. Pour rendre le tout plus concret, il faut les faire participer aux différentes étapes et aux préparatifs entourant l’arrivée du bébé. «On peut par exemple les inviter à nous accompagner lors des échographies, demander leur avis quant au choix du prénom ou tout simplement les encourager à chanter des berceuses au bedon», illustre Nancy Doyon, elle-même maman.

2. Enseigner à patienter
De nombreuses études démontrent qu’en répondant rapidement aux pleurs du nouveau-né, les parents renforcent le sentiment de sécurité que celui-ci éprouve. Mais pour satisfaire sans délai les besoins du petit dernier, il faut parfois faire attendre les plus grands. «Pour prévenir la frustration qu’une telle situation pourrait entraîner, on peut les exercer à patienter avant la naissance du bébé, et ce, dans différents contextes», propose la coach.

3. Les habituer à jouer seuls
Bien des parents rêvent en secret de se faire greffer une deuxième paire de bras pour pouvoir s’occuper de leurs aînés tout en berçant, langeant ou nourrissant le cadet. Puisque la science ne permet pas encore une telle chose, Nancy Doyon suggère d’apprendre aux enfants plus vieux à jouer seuls.
«On commence par de petites périodes, en mettant une minuterie s’il le faut. L’objectif? Faire en sorte que l’enfant soit capable de passer des moments avec lui-même sans angoisser», précise la coach familiale.

4. Enseigner le partage
Avec l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur, les enfants plus vieux seront appelés à partager leurs jouets. Mais ils devront aussi partager ce qu’ils ont de plus précieux : leur papa et leur maman. «Si on veut éviter qu’ils associent au nourrisson le sentiment négatif qui pourrait découler de ce partage forcé, on doit valoriser la générosité. On peut notamment faire le tri de leurs vieux vêtements avec eux afin qu’ils préparent quelques morceaux pour le nouveau bébé», indique-t-elle.

5. Effectuer les gros 
changements sans tarder
La naissance d’un nouvel enfant peut entraîner toutes sortes de bouleversements au sein d’une famille : changement de lit ou de chambre, déménagement dans unemaison plus grande, etc. «Dans la mesure du possible, il faut procéder à ces changements assez rapidement en cours de grossesse afin de permettre à tout le monde d’intégrer la nouvelle routine avant l’arrivée du nouveau membre de la famille», explique l’éducatrice.

Aussi dans Vivre :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!