Selon l’Association canadienne de dermatologie, 17% des Canadiens souffrent d’eczéma. Le Dr Robert Saint-Jacques nous offre quelques conseils pour mieux maîtriser cette affection de la peau.

Hydrater la peau
«Si une personne aux prises avec l’eczéma ne pouvait apporter qu’une chose sur une île déserte, je lui suggérerais fortement de choisir une lotion hydratante!» lance le Dr Robert Saint-Jacques. Le dermatologue précise que pour maintenir la peau hydratée, il ne suffit pas d’appliquer une crème de façon assidue; il faut aussi en utiliser une grande quantité, c’est-à-dire de 350 à 450 grammes par semaine.

Éviter le savon
Le savon ne fait pas seulement disparaître la saleté; il élimine également les huiles naturelles que nous sécrétons. Or, ces huiles jouent un rôle crucial dans l’hydratation de notre peau. Par ailleurs, la plupart des savons sont trop alcalins, ce qui provoque un débalancement du pH de la peau. Il est donc préférable d’opter pour des nettoyants sans savon ou des huiles de douche. «Ces produits ne moussent pas autant, mais la peau sera tout aussi propre», assure le Dr Saint-Jacques.

Vérifier son eau
Plusieurs facteurs en lien avec l’eau peuvent avoir un impact sur notre peau. Tout d’abord, il faut éviter l’eau trop chaude, car à l’instar du savon, elle élimine les huiles naturelles de notre peau. L’eau dure, quant à elle, laisse une mince couche de cristaux de minéraux sur la peau, ce qui entraîne son dessèchement. Pour remédier au problème, on peut acheter un adoucisseur d’eau ou un filtre anticalcaire. «On peut aussi faire vérifier le pH de l’eau de la maison, pour s’assurer qu’il n’est ni trop haut ni trop bas», indique le dermatologue.

Bien choisir ses tissus
La plupart des gens qui souffrent d’eczéma savent qu’un simple chandail de laine peut se transformer en véritable outil de torture. Ce que beaucoup ignorent, cependant, c’est que l’acrylique peut lui aussi provoquer des irritations et des démangeaisons. «Les peaux sensibles tolèrent généralement mieux les matériaux naturels tels que le coton ou le lin. Dans les matières synthétiques, le polyester est un bon choix aussi», soutient le Dr Robert Saint-Jacques.

Maintenir un taux d’humidité optimal
Dès que le chauffage de la maison se met en marche, le taux d’humidité relative chute de façon considérable. En plus d’irriter nos muqueuses, un taux d’humidité trop bas assèche la peau. «L’idéal, c’est de maintenir le taux d’humidité autour de 35%», affirme le dermatologue. Pour y arriver, on peut utiliser un humidificateur portatif, tout en prenant soin de l’entretenir quotidiennement, afin d’éviter la prolifération des bactéries.

Aussi dans Vivre :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!