TORONTO – Un type de test de dépistage du cancer du sein serait moins efficace que d’autres, selon une étude qui s’est penchée sur différentes technologies utilisées pour réaliser des mammographies.

L’étude, menée par Action Cancer Ontario, a conclu que les radiographies numériques directes et les mammographies sur film avec écran permettent de détecter plus efficacement la présence de cellules cancéreuses que les radiographies numériques dites «CR» («computed radiography»).

Les recherches ont permis de déterminer que les radiographies numériques CR sont 21 pour cent moins efficaces pour détecter un cancer du sein que les radiographies numériques directes.

Fort de ces résultats, le ministère de la Santé de l’Ontario a décidé d’investir 25 millions $ afin de retirer des hôpitaux et cliniques 76 appareils de radiographie numérique CR, pour les remplacer par des appareils de radiographie numérique directe.

La ministre de la Santé, Deb Matthews, a déclaré mardi que les preuves étaient concluantes. C’est la raison pour laquelle le gouvernement a décidé d’aller de l’avant avec ce plan de remplacement, a-t-elle poursuivi.

Queen’s Park, qui souhaite procéder à ce changement le plus rapidement possible, a déjà déposé des appels d’offres, a d’ailleurs indiqué la ministre Matthews.

Selon Action Cancer Ontario, les risques que des femmes qui ont subi un examen de radiographie CR aient été mal diagnostiquées sont extrêmement faibles. L’agence demande toutefois aux cliniques qui offrent les mammographies d’informer les patientes qui ont subi un examen à l’aide de cette technologie.

Cette technologie est mise à profit au Canada et partout dans le monde. Environ 20 pour cent des mammographies réalisées en Ontario ont été effectuées à l’aide de cet appareil.

L’étude, qui a été réalisée auprès de 690 000 femmes faisant partie du Programme ontarien de dépistage du cancer du sein, est publiée dans le magazine Radiology.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!