MONTRÉAL – La Société pour les enfants handicapés du Québec craint que ses activités de la prochaine saison estivale soient compromises par la grève des étudiants des cégeps et des universités.

Le Camp Papillon emploie à tous les étés plus de 160 étudiants.

Selon son président, François St-Louis, les perspectives sont de plus en plus inquiétantes pour les enfants et leurs familles et les options de plus en plus rares à mesure que le temps avance.

L’organisme dit avoir considéré diverses possibilités, notamment le réaménagement du calendrier des séjours de l’été 2012.

Le Conseil d’administration de la Société pour les enfants handicapés du Québec évaluera la situation et rendra une décision au mois d’avril à l’occasion d’une assemblée extraordinaire.

-

Aussi dans Santé:

blog comments powered by Disqus