MONTRÉAL – La Société pour les enfants handicapés du Québec craint que ses activités de la prochaine saison estivale soient compromises par la grève des étudiants des cégeps et des universités.

Le Camp Papillon emploie à tous les étés plus de 160 étudiants.

Selon son président, François St-Louis, les perspectives sont de plus en plus inquiétantes pour les enfants et leurs familles et les options de plus en plus rares à mesure que le temps avance.

L’organisme dit avoir considéré diverses possibilités, notamment le réaménagement du calendrier des séjours de l’été 2012.

Le Conseil d’administration de la Société pour les enfants handicapés du Québec évaluera la situation et rendra une décision au mois d’avril à l’occasion d’une assemblée extraordinaire.

Aussi dans Vivre :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!