Métro

Lorsqu’une femme est enceinte, une multitude de nouvelles informations lui sont transmises. Il faut faire ceci, éviter de manger cela… Métro a ciblé cinq affirmations populaires et a demandé à la Dre Isabelle Girard, présidente désignée de l’Association des obstétriciens et gynécologues du Québec (AOGQ), de démêler le vrai du faux.

  • Il faut éviter de se coucher sur le côté droit pour ne pas compresser la veine cave.
    FAUX
    «Il y a des études, publiées dans le British Journal of Medicine, qui prouvent que c’est une légende urbaine, soutient la Dre Girard. Par contre, certaines femmes, lorsqu’elles sont couchées sur le dos, vont ressentir des étourdissements. À ces femmes, je conseillerais de se coucher sur le côté, que ce soit sur le côté gauche ou droit, pour que l’utérus bascule vers l’avant, dégage la veine cave et que la circulation sanguine se fasse mieux. Cette compression ne fait que provoquer des chocs vagaux, soit une hypotension. Normalement, si ça se produit, même pendant son sommeil, la femme changera instinctivement de position. Donc, ce n’est pas vraiment dangereux.»
  • Enceinte, il faut manger pour deux.
    FAUX
    «Ce qui est important, c’est d’augmenter d’une portion par jour les produits laitiers, de prendre des multivitamines et de manger sainement en suivant le Guide alimentaire canadien.» Pour la prise de poids, l’obstétricienne rappelle que plus notre indice de masse corporel est élevé (IMC), moins on a besoin de prendre de poids, et vice-versa. Une femme à son poids santé devra prendre en moyenne 25 lb, alors qu’une femme très mince peut prendre de 30 à 35 lb. Dans le livre L’alimentation durant la grossesse, les nutritionnistes Brigitte Coutu et Hélène Laurendeau suggèrent de consommer 100 calories de plus par jour durant le premier trimestre (l’équivalent d’un verre de lait) et 300 calories de plus quotidiennement durant les deuxième et troisième trimestres.
  • Le soya est à consommer avec modération durant la grossesse, sans quoi les organes génitaux d’un fœtus mâle pourraient s’en trouver atrophiés.
    FAUX
    Selon la Dre Isabelle Girard, il n’y a aucun risque de «féminiser» un fœtus masculin en prenant trop de produits à base de soya. «Les phytoestrogènes présents dans le soya sont une hormone végétale qui n’est pas assimilable par le corps humain. Quand on parle d’une hormone, c’est comme une clé qui se place dans une serrure et qui fait démarrer un moteur. L’hormone, l’œstrogène par exemple, se fixe sur le récepteur et provoque un effet au niveau de la cellule. Les phytoestrogènes peuvent se fixer très faiblement sur les récepteurs animaux, mais n’ont pas d’effet œstrogénique.»
  • Les femmes enceintes ont les dents et les gencives plus sensibles qu’à l’habitude.
    VRAI

    «C’est vrai que les femmes enceintes ont les gencives plus sensibles et saigneront du nez plus facilement que les autres femmes, parce que leur vascularisation périphérique est augmentée, explique la présidente de l’AOGQ. Les petits vaisseaux sanguins sous la peau et les muqueuses sont dilatés et saigneront plus facilement s’il y a frottement. Ce n’est pas dangereux.» Il suffit d’utiliser du dentifrice Sensodyne, avec une brosse à dents à poils doux, et de se gargariser avec un antiseptique (rince-bouche) pour éviter que les bactéries qui sont dans les dents pénètrent dans le sang.
  • Manger du beurre d’arachide pendant la grossesse peut augmenter les risques d’allergies chez l’enfant.
    FAUX
    «À partir de la 32e semaine, le fœtus commence à développer son système immunitaire, et les protéines des arachides peuvent traverser la barrière placentaire et induire une légère sensibilisation au bébé. Cela dit, ce sont seulement les femmes allergiques à plusieurs choses qui devraient faire attention, et pas seulement aux arachides. Elles devraient éviter les œufs et toutes les protéines allergènes. Les femmes qui font de l’eczéma, de l’asthme ou des allergies devraient en parler à leur médecin, qui leur proposera une diète préventive. Mais ce sont des cas exceptionnels. Pour la moyenne des femmes, il n’est pas nécessaire de se priver de ces aliments.»

Aussi dans Santé :

blog comments powered by Disqus