Métro

MONTRÉAL – Seule l’activité physique qui vous essouffle et vous couvre de sueur permet d’éviter la mort prématurée, démontre une vaste étude australienne menée auprès de gens d’âge moyen.

Les chercheurs de l’université James Cook et de l’Université de Sydney ont suivi plus de 200 000 adultes pendant six ans. Ils ont comparé ceux qui pratiquaient une activité physique modérée (la natation douce, le tennis récréatif, les travaux ménagers) à ceux dont le mode de vie incluait une certaine portion d’activité vigoureuse (la course, l’aérobie, le tennis compétitif).

Ils ont déterminé que le risque de mortalité des membres du deuxième groupe était inférieur de 9 à 13 pour cent à celui du premier groupe. Les bienfaits de l’activité vigoureuse s’appliquaient aux hommes et aux femmes de tous les âges, indépendamment du temps total consacré à l’activité physique.

Le docteur Klaus Gabel a ajouté que mêmes les gens souffrant d’obésité, de diabète ou de problèmes cardiaques pourraient tirer profit d’une activité physique vigoureuse.

L’Organisation mondiale de la Santé recommande actuellement aux adultes 150 minutes d’activité modérée ou 75 minutes d’activité vigoureuse chaque semaine. Les chercheurs croient qu’on pourrait maintenant devoir remettre cela en question pour mettre l’emphase sur l’activité vigoureuse.

Un examen encore plus raffiné des résultats démontre que les gens qui effectuaient jusqu’à 30 pour cent d’activité vigoureuse réduisaient leur risque de mortalité de 9 pour cent, comparativement à 13 pour cent pour ceux dont l’entraînement était vigoureux plus de 30 pour cent du temps.

Les conclusions de cette étude sont publiées par le journal médical JAMA Internal Medicine.

Aussi dans Vivre :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!