Métro

Des listes de lecture personnalisées, synchronisées sur le rythme des exercices sportifs, ont transformé des patients en réadaptation cardiaque en adeptes du fitness. Ce système a augmenté leur assiduité au sport de 70% au cours d’une étude récente.

Le nouveau système propose aux sportifs une liste de lecture pour le sport avec leurs titres préférés, remaniées par des ingénieurs du son. Ceux-ci y ajoutent des battements supplémentaires afin d’améliorer l’expérience de l’écoute et du sport par un effet nommé «stimulation rythmique auditive».

Destinée à aider des patients dont la survie sur le long terme dépend de la pratique assidue d’une activité physique, l’étude présente des découvertes qui pourraient s’appliquer à tous.

«La synchronisation entre le rythme de l’exercice physique et le tempo de la musique contribue à réguler, maintenir et renforcer l’allure préconisée pour l’activité», indique le Dr. David Alter, chercheur en chef au centre de réadaptation Toronto Rehab au University Health Network and Institute for Clinical Evaluative Sciences.

Dr. Alter et son équipe ont travaillé avec 34 patients du centre de réadaptation. Ils ont demandé à un tiers d’effectuer leur programme d’activité physique sans musique. Les deux tiers restants ont eu accès à des appareils audio équipés pour la synchronisation rythme/tempo.

Les listes de lecture disponibles sur ces appareils étaient en accord avec les goûts musicaux et les artistes préférés des participants, et les morceaux étaient synchronisés avec le rythme préconisé à chaque patient pour l’activité physique.

Parmi ceux qui utilisé des appareils audio, la moitié ont reçu de la musique avec des battements supplémentaires, «remixés» pour créer un effet de stimulation rythmique auditive. Les patients ignoraient si leur musique avait été altérée ou pas.

Ceux qui ont reçu des listes de lecture avec une synchronisation simple entre le rythme des exercices physiques et le tempo préconisé ont fait du sport pendant en moyenne 105,4 minutes plus longtemps que ceux qui n’ont pas écouté de musique. Mais ceux dont la musique avait été remixée pour provoquer la stimulation rythmique auditive ont fait au moins 261,1 minutes de sport en plus, comparés aux deux autres groupes.

D’après le calcul des chercheurs, dont l’étude a été publiée dans la revue Sports Medicine, cela correspond à une augmentation de 70% de l’activité physique hebdomadaire.

«Si cette augmentation de l’activité physique était maintenue dans la durée par un patient moyen de 65 ans, cela correspondrait à un allongement de la vie d’environ deux ans et demi», observe le Dr. Alter.

Le principe de ce système musical pourrait donc bénéficier à tous ceux qui souhaitent augmenter leur activité physique. Mais il s’avère particulièrement important pour les patients en réadaptation cardiaque, qui abandonnent fréquemment les programmes d’activité physique qui sont censés leur sauver la vie.

Aussi dans Vivre :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!