Getty Images/iStockphoto

MONTRÉAL – Les millions de gens qui souffrent d’acouphène ou de douleur chronique ont maintenant une lueur d’espoir, grâce à une découverte effectuée par des chercheurs américains et allemands.

On ne dispose actuellement d’aucun traitement pour ces problèmes.

L’acouphène (un bruit persistant perçu par l’oreille) peut survenir après que les oreilles aient été endommagées par un bruit fort, tandis que la douleur chronique peut découler d’une blessure guérie à l’extérieur mais toujours ressentie par le cerveau.

Les scientifiques de l’université Georgetown et de l’Université technique de Munich ont déterminé que les mêmes régions du cerveau jouent un rôle dans ces sensations anormales. Ces régions sont notamment responsables des perceptions sensorielles et de l’évaluation des sensations perçues.

L’acouphène et la douleur chronique se produisent apparemment quand ces systèmes sont compromis et que le cerveau reçoit une information erronée.

Cette découverte ouvre la porte à d’éventuelles thérapies, puisque ces systèmes dépendent de la transmission de dopamine et de sérotonine entre les neurones. Des médicaments qui modulent la dopamine pourraient donc être utiles.

Les conclusions de cette étude sont publiées dans le journal médical Trends in Cognitive Sciences.

Aussi dans Vivre :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!