La ministre fédérale de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail, MaryAnn Mihychuk, a annoncé l’entrée en vigueur de modifications aux prestations de compassion de l’assurance emploi. Les aidants naturels auront plus d’argent et plus de temps pour prendre soin de leur proche malade.

Bouton_pourDe 6 à 26 semaines

Depuis le 3 janvier, les proches aidants qui doivent s’absenter du travail pour prendre soin d’un membre de leur famille gravement malade ou en fin de vie peuvent bénéficier de prestations durant un maximum de 26 semaines (6 mois).

Auparavant, la prestation de compassion ne durait que 6 semaines.

Bouton_pourÉtalée sur 52 semaines

La durée prolongée de la prestation de compassion peut aussi être étalée sur une plus longue période. Les proches aidants peuvent disposer de leurs 26 semaines, selon leurs besoins, à l’intérieur d’une période de 52 semaines.

Auparavant, la prestation de compassion devait être touchée à l’intérieur d’une période de 26 semaines.

Bouton_pour Entre les membres de la famille

Autre nouveauté, la prestation de compassion n’est plus réservée à un seul proche aidant d’une même famille. Il est maintenant possible de diviser les 26 semaines de prestation entre plusieurs proches.

Par exemple, deux enfants qui prennent soin de leur mère pourraient donc bénéficier de 13 semaines de prestations chacun.

Bouton_pour1,2 million d’aidants naturels au Québec

1 230 000 personnes «s’occupent d’un proche à autonomie restreinte» au Québec

20% de la population active est aidant naturel au Québec

80% des soins à domicile sont prodigués par des aidants naturels

54 % des proches aidants sont des femmes

17 % des femmes proches aidantes consacrent +20 heures par semaine

48 % des proches aidants ont entre 45 et 64 ans

89 % des proches aidants soutiennent un proche plus d’un an

50 % des proches aidants soutiennent un proche plus de 4 ans

Aussi dans Vivre :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!