Archives Métro

L’entreprise qui s’est fait connaître en proposant une alternative aux taxis traditionnels via une application mobile pourrait aller encore plus loin en investissant dans la recherche sur les voitures autonomes.

Uber vient d’annoncer un partenariat stratégique avec l’Université de Carnegie Mellon en vue de mettre en place l’Uber Advanced Technologies Center qui visera à travailler sur les nouvelles technologie pour automatiser les voitures.

Ce centre se situera à proximité du campus de cette université basée à Pittsburgh, ce qui permettra à Uber de profiter des talents issus de l’université toute proche.

Jeff Holden, le directeur produits d’Uber, a souligné l’expertise technique, notamment en robotique, de l’Université de Carnegie Mellon. « En tant que leader mondial en transports urbains, une opportunité unique d’investir dans des technologies de pointe pour rendre possible les déplacements (…) à grande échelle de manière sure et efficace s’offre à nous. Cette collaboration et la création de l’Uber Advanced Technologies Center représente un important investissement sur le long terme pour Uber ».

A terme, les voitures autonomes promettent une mobilité optimisée, limitant les accidents et les bouchons routiers. Une étude récente, menée par le think-tank américain Eno Center for Transportation, montre qu’avec seulement 10% de voitures entièrement autonomes sur les routes, on pourrait réduire les accidents et les blessures qui en découlent de 50%.

De nombreux constructeurs et acteurs du secteur s’intéressent aux voitures sans conducteur, ainsi Audi et Cadillac pensent pouvoir intégrer les technologies d’autonomie à leurs gammes de véhicules d’ici fin 2016. De même, Google pense pouvoir développer la première voiture 100% autonome d’ici la fin de cette décennie.

Même si Uber s’intéresse à ce secteur d’avenir comme de nombreuses autres firmes, il ne faut tout de même pas s’attendre à commander un VTC autonome dans les prochains mois, ni même les prochaines années, étant donnés les nombreux obstacles auxquels doivent encore faire face ces voitures sans conducteur (coûts, infrastructures…)

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!