© Commission canadienne du tourisme Parc national du Gros-Morne.

L’un des meilleurs arguments touristiques du Canada réside dans la promesse de grands espaces, de bon air, de vie sauvage et de merveilles naturelles. Afin de célébrer l’héritage naturel du pays et son 150e anniversaire le 1er juillet, tous les parcs nationaux, sites historiques et zones de conservation marine sont en accès libre cette année. Voici quelques idées pour découvrir le Canada différemment cet été.

Une promenade en canoë sur le canal Rideau (Ottawa, Ontario)
Il n’existe peut-être aucune activité estivale plus fondamentalement canadienne qu’une balade en canoë le long d’un des joyaux du pays, le canal Rideau. Long de 202 kilomètres, reliant Kingston et la capitale, Ottawa, cette voie navigable est également inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco et elle comporte 47 écluses, 22 postes d’éclusage, plusieurs bâtiments historiques et points de partage des eaux. Naviguer sur le canal Rideau offre un point de vue unique sur les eaux et la vie sauvage du Canada, et permet par exemple de profiter du chant d’appel matinal du huard ou de la campagne verdoyante des bords du canal. La période idéale pour naviguer est la moyenne saison (mai, juin, septembre et octobre): les hors-bord sont alors plus rares et les températures plus modérées.

Une randonnée dans le parc national du Gros-Morne (Terre-Neuve)
Modelé par la tectonique des plaques et les collisions des continents et des glaciers, le parc national du Gros-Morne propose un paysage venu d’un autre monde, caractérisé par ses immenses fjords, ses pics montagneux, sa côte sauvage, ses marais et ses falaises arides. Autre curiosité: les Tablelands, montagne plate constituée de roches de la croûte océanique et du manteau terrestre — l’un des seuls endroits au monde permettant de voir à ciel ouvert les entrailles de la Terre — et âgée d’un demi-million d’années. L’une des meilleures manières de profiter des merveilles naturelles de ce site inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco est d’explorer quelques-uns de ses 100 kilomètres de pistes : certaines promenades sont faciles et durent une demi-heure, d’autres sont des randonnées plus dures, à prévoir pour la journée entière. Les sentiers sont clairement signalisés et sont jalonnés de ponts, de passerelles en bois et d’escaliers lorsque la pente l’impose.

À la découverte de la culture haïda grâce à l’association Haida Gwaii Watchmen (Colombie-Britannique)
Grâce au magazine National Geographic, qui présentait en 2005 cette bande isolée de forêt primaire tempérée comme l’un des plus beaux parcs nationaux au monde, la réserve de parc national et site du patrimoine haïda Gwaii Haanas a mérité sa place au sein des environnements mythiques du Canada. Situé à plus de 100 kilomètres de la côte septentrionale de la Colombie-Britannique, et accessible uniquement en bateau ou en avion, la réserve Gwaii Haanas peut aussi s’enorgueillir de 12 000 ans d’histoire amérindienne. De mi-mai à mi-septembre, il est possible grâce à l’association Haida Gwaii Watchmen de visiter les sites culturels haïda, de découvrir des poteaux de totem en cèdre multiséculaires et d’en apprendre davantage sur cette culture ancestrale amérindienne. Le parc Gwaii Haanas est également connu comme l’une des principales destinations au monde où pratiquer le kayak de mer.

Admirer la faune et la flore du parc national des Lacs-Waterton (Alberta)
Les photographes naturalistes en herbe et autres amoureux de la vie sauvage désireront sans doute se rendre en Alberta, et plus précisément dans le parc national des Lacs-Waterton, dès la fin de l’été et en automne, c’est-à-dire à la meilleure période de l’année pour observer la faune et la flore. De luxuriantes prairies attirent les animaux et les grands espaces leur permettent d’être mieux visibles. On peut y rencontrer entre autres des ours noirs, des cerfs de Virginie, des wapitis, des mouflons canadiens, des bisons d’Amérique du Nord… Il est rappelé aux visiteurs, toutefois, qu’il convient d’éviter de former des attroupements, de suivre ou de pourchasser les animaux, ou encore de les attirer en imitant leurs cris.

Une randonnée guidée au coucher du soleil dans le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton (Nouvelle-Écosse)
Voici une autre façon de découvrir ce parc maritime où la montagne a rendez-vous avec la mer. Alors que le soleil entame sa descente sous la ligne d’horizon, observez la lumière transformer la forêt boréale, le marais et les prairies. Conduit par un guide du parc, vous commencerez votre balade sur la «Skyline Trail», deux heures avant le coucher du soleil. La randonnée, longue de 7,5 kilomètres, prend environ trois heures, et correspond à tous les niveaux d’entraînement. Les balades sont proposées quotidiennement entre le 12 juin et le mois d’octobre et coûte 14,70 dollars par personne.

Aussi dans Vacances :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!