Sébastien Larose / Office du tourisme de Québec On trouve sur l’île d’Orléans abrite certaines des plus belles maisons rurales du Québec.

La grande région de Québec constitue la première zone de peuplement rural de la vallée du Saint-Laurent. Plus que partout ailleurs dans la campagne québécoise, on y éprouve un fort sentiment de l’histoire et du passage du temps. Voici une idée d’escapade pour un week-end dans la région de Québec.

Trois attraits incontournables

L’île d’Orléans, située au milieu du fleuve Saint-Laurent en aval de Québec, est baignée d’histoire(s). C’est en effet l’endroit le plus évocateur de la vie rurale en Nouvelle-France. La belle église de Sainte-Famille a été construite de 1743 à 1747 pour remplacer de la première église de 1669. Du terrain de l’église, on bénéficie de belles vues sur le fleuve et la Côte-de-Beaupré. 3915, chemin Royal, Sainte-Famille, île d’Orléans

Le village agricole de Cap-Santé occupe un site admirable qui surplombe le fleuve Saint-Laurent. Faisant autrefois partie de la seigneurie de Portneuf, Cap-Santé se peuple lentement à partir de la fin du XVIIe siècle. S’il existe un village québécois typique, c’est peut-être bien celui-là… Le Vieux Chemin (Cap-Santé), aujourd’hui une simple rue isolée devant l’église, faisait à l’origine partie du chemin du Roy entre Montréal et Québec. C’est pourquoi on peut encore voir, en face du fleuve Saint-Laurent, plusieurs maisons du XVIIIe siècle fort bien conservées, qui ont valu au Vieux Chemin d’être classé parmi les rues les plus pittoresques du Canada.

Les fermes qu’on y trouve sont les plus anciennes de la province, et dans leurs maisons vécurent les ancêtres des familles dont la progéniture a essaimé dans toute l’Amérique au cours des siècles suivants.

Inauguré à l’été 2014, le Parc naturel régional de Portneuf protège un territoire de 70 km2 où abondent la faune et la flore. On peut, entre autres, y observer le faucon pèlerin et le cerf de Virginie. Le parc compte plusieurs lacs, dont les magnifiques lacs Long et Montauban, sur lesquels il est possible de pratiquer la pêche, le canot, le kayak et la planche à pagaie. Le ski de fond, la raquette, l’escalade et la randonnée pédestre sont quelques autres activités auxquelles il est possible de s’adonner. L’accueil se fait à Saint-Alban, au nord de la route 354. Des emplacements de camping sont disponibles.

Une bonne table

Installé dans l’Hôtel-Musée Premières Nations, le restaurant La Traite privilégie les produits du terroir québécois agrémentés d’ingrédients qui rappellent la façon de faire des Premières Nations. Chicoutai, salsifis au sapin baumier, livèche, sirop de bouleau, voilà autant de produits qui ne se retrouvent que trop rarement sur nos tables. Le décor allie habilement
modernité et bois rond.
Hôtel-Musée Premières Nations, 5, place de la Rencontre, Wendake

Un endroit où manger sur le pouce

Le St-Bernard propose une cuisine de type pub, avec grillades, ailes de poulet, hamburgers et pizzas fines, en plus d’avoir au menu quelques mets asiatiques et mexicains. L’ambiance est animée, idéale si vous êtes en famille. Les portions sont très généreuses, et l’établissement offre un bon choix de bières importées. À cinq minutes de la station touristique Mont-Sainte-Anne.
252, boul. du Beau-Pré, Beaupré

Un endroit où dormir

La Maison Deschambault propose cinq chambres de grand confort, décorées de motifs fleuris dans des tons pastel. On y trouve aussi un petit bar et une salle à manger servant une fine cuisine. Le tout dans le cadre enchanteur d’une ancienne gentilhommière et sur un site paisible qui invite à la détente.
128, ch. du Roy, Deschambault-Grondines 

 

Texte tiré du guide Le Québec,

par le Collectif d’auteurs Ulysse,

disponible en version papier et numérique.

Aussi dans Vacances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!