© AFP PHOTO / JONATHAN NACKSTRAND

Si les prochaines vacances sont l’occasion pour bon nombre de skieurs de prendre le chemin des pistes, la saison indiquera plutôt la direction du cercle polaire pour les chasseurs d’aurores boréales. Pour ceux qui ont décidé de réaliser ce rêve en 2018, tour d’horizon des détails techniques pour être sûr de ne pas rater le coche. 

À quelle période peut-on observer une aurore boréale?
Théoriquement, la saison s’étend de septembre à mars, lorsque les lignes du champ magnétique terrestre surgissent près des cercles polaires. Choisir une période lorsque la nuit est très longue est déjà un moyen de mettre toutes les chances de son côté. Par ailleurs, un ciel bien dégagé pendant la journée peut donner l’espoir d’un joli spectacle une fois la nuit tombée. Mais, il faut bien noter que cela varie selon les pays.

Quelle destination choisir pour être sûr d’en apercevoir?
Le principe: se rapprocher du cercle polaire. En conséquence, les pays et régions proches sont à privilégier. La Norvège et son archipel de Svalbard, au nord-est du Groenland, sont considérés comme la Mecque des aurores boréales. Le plus simple est de rejoindre la capitale Oslo, avant d’emprunter un vol intérieur jusqu’à Longyearbyen. Plus au sud, en Norvège, les ports de Bodo, de Svolvaer, de Tromso et d’Hammerfest sont aussi des destinations prescrites.

La Laponie qui s’étire sur la Suède, la Finlande et la Russie est un autre bon point de chute. D’ailleurs, ce sont bien souvent dans ces régions que les voyagistes spécialisés organisent les séjours «spécial chasse aux aurores», au point d’oser proposer une garantie si aucun phénomène n’a lieu durant le voyage.

Enfin, pour ceux que la distance n’effraie pas, le Canada s’avère être l’un des meilleurs choix. Les États du nord du pays – le Yukon, le nord de la Saskatchewan, les territoires du Nord, Terre-Neuve, la Nouvelle-Écosse, la Colombie-Britannique – se situent dans la zone la mieux recommandée au monde pour observer les aurores boréales. 

La destination la plus facile d’accès pour assister à une aurore boréale? 

Sans détour : Reykjavik. La capitale islandaise se gagne en vol direct depuis Montréal. Retenir toutefois qu’il faut s’éloigner un peu de la ville et de ses installations lumineuses pour être aux avant-postes.

Comment savoir et se tenir prêt pour apercevoir une aurore boréale?
Le phénomène survient en général entre 17h et 2h du matin. Les magnifiques clichés professionnels peuvent être trompeurs: n’allez pas croire que le spectacle dure des heures. Une aurore boréale dure environ entre 15 et 30 minutes, voire quelques heures quand on est extrêmement chanceux. Une aurore boréale survient avant de se fondre dans le ciel pour réapparaître un peu plus tard. Il faut donc rester sur le qui-vive. Le plus simple est de se connecter aux prévisions. L’arrivée d’une aurore boréale est calculée par l’indice magnétique planétaire, sur une échelle de 1 à 9. Reste enfin à connaître les bons réglages de son appareil photo pour capturer cet instant magique qui ne se laisse pas attraper aussi facilement…

Aussi dans Vacances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!