Alberto Sarria n’est pas un Vénitien ordinaire.

Dans son atelier du quartier historique de San Polo, il fabrique depuis plus de 30 ans des masques tous plus spectaculaires les uns que les autres, spécialement pour le carnaval de Venise. Cette fête haute en couleur a lieu tous les ans durant les 12 jours qui précèdent Mardi gras, soit vers la fin de février ou le début de mars, depuis plus de 1 000 ans. Les déguisements et les masques étaient, à l’époque, un prétexte pour les gens de toutes les classes sociales de fraterniser sans manquer à l’étiquette. Bien que le carnaval ait changé depuis, il continue à grandir en popularité, attirant chaque année des millions de curieux provenant des quatre coins du monde.

Alberto est très clair sur le sujet : ce qui le passionne vraiment, ce sont les masques avec du caractère, qui donnent une personnalité aux déguisements du fameux carnaval. Il veut que ses masques soient reconnus pour leur style flamboyant – et, à voir la quantité de certificats qui ornent ses murs, il peut dire qu’il a relevé le défi avec brio.

Pendant la visite de son atelier, difficile de ne pas admirer la qualité et l’originalité de son travail. On trouve des masques d’une très grande variété de couleurs, de formes, d’expressions et de textures, de quoi y passer la journée. Mais naturellement, cette expertise et ce talent ont un prix : le prix des masques varie de quelques euros à plusieurs centaines d’euros.

Rédactrice : Marie-Eve Vallières
Caméraman : Étienne Melançon
Monteur : Éric Bouchard
Productrice/réalisatrice : Marie-Pier Otis
Glober.tv

Aussi dans Vacances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!