Geneviève Décarie Le fleuve Chao Phraya

Capitale de la Thaïlande, Bangkok dépayse à coup sûr ceux et celles qui la visitent pour la première fois. De jour comme de nuit, ses quelque 12 millions d’habitants vivent à un rythme effréné et il n’y a guère de lieux dans la ville où le silence règne comme au temps de l’ancien Siam.

Les temples (wat) sont nombreux à Bangkok : la ville en abrite 400. Partir à la recherche des temples de l’Aube, de Marbre, du Bouddha couché ou du Bouddha doré demeure une merveilleuse façon de l’explorer. Qu’il soit d’or, de bronze, de pierre ou de bois, Bouddha veille sur les Bangkokiens. Une simple promenade au cœur de la ville, autour de la Place royale (Sanam Louang), permet aussi de faire des découvertes spectaculaires : le Grand Palais, le Wat Phra Kaeo, le Wat Pho, ou encore le passionnant Musée national.

Villas, marchés et fleuve
L’exploration des différents quartiers de Bangkok permet de découvrir de belles villas comme la Maison de Jim Thompson, cet Américain qui relança la mode de la soie thaïe aux États-Unis après la Seconde Guerre mondiale. Sa demeure est en fait constituée de six maisons traditionnelles en teck, abritant une très belle collection d’art asiatique.

Visiter les marchés colorés de Bangkok, grouillants d’activité et d’authenticité, est un grand plaisir. Et sortir d’un marché les mains vides relève presque de l’exploit! Parmi les plus beaux marchés de Bangkok, citons Chatuchak, un immense marché de quelque 8 500 étals, qui attire chaque week-end des milliers de visiteurs; Pak Khlong, marché aux fleurs situé en bordure des canaux où l’on trouve aussi des fruits et des légumes; et enfin, Bangrak, autre marché flamboyant, réputé pour ses orchidées.

Une promenade au fil de l’eau s’impose également. La ville porte fièrement le surnom de «Venise de l’Orient». Il faut donc aller se promener le long du fleuve Chao Phraya et dans les khlong (canaux), ou encore visiter le musée des Barges royales afin d’éprouver un peu cette caractéristique de la cité.

Transports efficaces
Bangkok s’est doté en 1999 d’un confortable réseau de trains légers circulant sur des voies surélevées, que les étrangers appellent BTS (acronyme anglais de Bangkok Transit System) ou skytrain. Ce dernier permet même d’entrer directement en ville à partir de l’aéroport. Le métro souterrain de Bangkok, aussi connu sous le nom de MRT (acronyme anglais de Mass Rapid Transit), a quant à lui ouvert ses portes en 2004 et complète avec le BTS une boucle desservant tout le centre de la capitale.

Le BTS et le métro, plus coûteux que l’autobus, attirent surtout la classe moyenne et les étrangers. Le coût du trajet dépend de la distance parcourue. La climatisation, la propreté (il y est interdit de boire et de manger) et la présence de nombreux gardiens de sécurité en font les moyens de transport les plus confortables, rapides et sûrs pour se déplacer dans la capitale, et ce, malgré l’achalandage important durant les heures de pointe. La signalisation, en thaï et en anglais, permet aux étrangers de les emprunter aisément.

À Bangkok, plusieurs milliers de taxis circulent à toute heure du jour et de la nuit, et il suffit généralement de quelques minutes pour en voir apparaître un qui soit libre. Facilement reconnaissables à leurs couleurs jaune et verte ou rouge et bleue, les taxis sont climatisés et généralement confortables.

Les nombreux canaux et rivières du royaume ont jadis fait du bateau un mode de transport essentiel pour les Thaïlandais. Bangkok se trouve dans une zone marécageuse quadrillée de canaux de navigation. Le développement économique frénétique des dernières décennies a entraîné l’assèchement et le remplissage de la plupart des canaux remplacés par des routes pavées et aux gratte-ciel. Cependant, des bateaux-taxis peu coûteux circulent encore dans les eaux polluées des derniers canaux de la capitale et sur le fleuve Chao Phraya.

  • Manger

Délices de la cuisine thaïe
La nourriture est une passion nationale en Thaïlande, et il est généralement possible de se restaurer à toute heure du jour ou de la nuit, à Bangkok comme dans les petites villes. Les rues du pays sont parsemées de petits restaurants en plein air où les Thaïlandais aiment manger une nourriture fraîche ne coûtant que quelques bahts. Les prix dans les restaurants, en salle ou dans la rue, sont fixes et ne se négocient pas.

Arrivée à Bangkok
L’aéroport international de Bangkok, Suvarnabhumi, est situé à 30 km à l’est du centre-ville. Il est accessible en taxi, en taxi-bus (Airport Express) et par skytrain.

La Thaïlande

  • Nom officiel :Royaume de Thaïlande
  • Population : environ 69 000 000 hab.
  • Capitale : Krung Thep (Bangkok)
  • Superficie : 513 114 km2
  • Langue : thaï
  • Religions : bouddhisme, islam, confucianisme
  • Monnaie : baht
  • Régime politique : monarchie constitutionnelle

Guide de voyage Ulysse
Comprendre la Thaïlande

Aussi dans Vacances:

blog comments powered by Disqus