Marc Loiselle/Tourisme Bas-Saint-Laurent Un pique-nique au parc national du Bic

Très pittoresque, le Bas-Saint-Laurent s’étire le long du fleuve depuis la petite ville de La Pocatière jusqu’à Sainte-Luce et pénètre dans les terres sur une centaine de kilomètres en certains endroits. Comme le littoral s’étire sur près de 320 km dans cette région, la population locale vit au rythme de l’eau. Voici une idée d’escapade pour y passer un week-end.

Le Musée du Bas-Saint-Laurent (300, rue Saint-Pierre, Rivière-du-Loup, www.mbsl.qc.ca) présente des expositions qui mettent en valeur la photographie ethnographique et l’art moderne tout en favorisant les artistes de la région.

Le parc national du Bic (Le Bic, www.sepaq.com/pq/bic ou www.parcdubic.com) couvre 33 km2 et se compose d’un enchevêtrement d’anses, de presqu’îles, de promontoires, de collines, d’escarpements et de marais, ainsi que de baies profondes dissimulant une faune et une flore des plus diversifiées. Ce parc côtier se prête bien à la randonnée pédestre (25 km de sentiers), au ski de fond de même qu’au vélo de montagne et dispose d’un centre d’interprétation.

Le Site historique maritime de la Pointe-au-Père comprend le pavillon de l’Empress of Ireland, le sous-marin Onondaga et le Lieu historique national du Phare-de-Pointe-au-Père (1000, rue du Phare Ouest, www.shmp.qc.ca). Le pavillon de l’Empress of Ireland présente une belle collection d’objets récupérés dans l’épave du bateau du même nom et raconte l’histoire du navire et la tragédie de manière détaillée. Une projection y est aussi proposée, recréant ainsi le dernier voyage. Le phare, situé à proximité, peut être visité. Il faut par contre gravir les 128 marches et les échelles menant au sommet.

À l’occasion du 50e anniversaire de la chanson Yellow Submarine, des Beatles, une œuvre commémorative sera exposée jusqu’au 15 juillet sur le sous-marin Onondaga.

Une bonne table
La table de l’Auberge du Chemin Faisant (12, rue du Vieux-Chemin, Cabano, www.cheminfaisant.qc.ca) est très originale et présente plusieurs thématiques selon les saisons. On peut y déguster entre autres une crème brûlée au foie gras, un gâteau aux épinards et de l’anguille fumée accompagnée d’une salsa à la mangue. Un beau détour!

Un endroit où manger sur le pouce
Le Crêpe-Chignon (140, avenue de la Cathédrale, Rimouski, www.crepechignon.com) se spécialise dans l’univers de la crêpe : salée, sucrée ou les deux à la fois! Ambiance branchée et éclectique très réussie. Le service est sympathique. On y trouve une belle terrasse en été.

Un endroit où dormir
L’Auberge sur Mer (363, route du Fleuve, Notre-Dame-du-Portage, www.aubergesurmer.ca), plus vieil hôtel de Notre-Dame-du-Portage, a le fleuve dans sa cour arrière. Certaines chambres de type motel sont équipées de cuisinettes. La table du restaurant est exquise et la vue de toutes les chambres donne sur le fleuve et les fameux couchers de soleil.

VACANCES ulysse le québec cover_cc100Texte tiré du guide Ulysse Le Québec
Par le collectif d’auteurs Ulysse
Disponible au www.guidesulysse.com en version papier et en version numérique

Aussi dans Vacances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!