Les Eskimos d’Edmonton ont écopé d’une amende de 20 000 $ et l’entraîneur-chef Jason Maas a été soulagé de 15 000 $ pour avoir refusé de porter leurs micros pendant la rencontre contre les Alouettes de Montréal, a annoncé la Ligue canadienne de football mercredi.

«Le fait qu’il (Maas) n’ait exprimé aucun remord pour ce qui semble être une décision unilatérale et un geste de défiance planifié est particulièrement regrettable, a déclaré par voie de communiqué le commissaire Jeffrey Orridge. Je veux envoyer un message clair que cette situation ne peut pas se reproduire.»

L’entraîneur-chef et le quart-arrière de chaque club avaient reçu la directive de porter un micro pour la télévision pendant la victoire de 40-20 des Eskimos contre les Oiseaux lundi, mais Maas et le quart Mike Reilly ont refusé de s’y conformer. Aucune pénalité n’a été infligée à Reilly.

«Cette situation est totalement inacceptable, a dit Orridge. L’organisation des Eskimos l’a reconnu et s’est excusée. Cela dit, elle a la responsabilité de s’assurer que ses employés ne se considèrent pas au-dessus de la ligue.»

Orridge a déclaré que si Maas refusait de porter le micro la prochaine fois qu’on lui demandera, alors il recevra l’amende la plus salée prévue au code et écopera d’une suspension d’un match.

Le président et directeur des opérations des Eskimos, Len Rhodes, a mentionné que son club acceptait la décision de la ligue.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus