AP Brendan Gallagher.

OTTAWA — Voici cinq moments clés de la victoire du Canadien de Montréal, samedi, face aux Sénateurs d’Ottawa:

Début fulgurant

Les Sénateurs ont connu un début de match fulgurant et ils ont eu le vent dans les voiles au cours des dix premières minutes du premier engagement. Non seulement Ryan Dzingel a ouvert la marque en utilisant sa vitesse, mais Mike Hoffman a bien failli doubler l’avance des siens quelques secondes plus tard. Al Montoya a su fermer la porte. À mi-chemin au premier tiers, les locaux dominaient le Tricolore 8-2 au chapitre des tirs.

Défensive malmenée

La défensive du Canadien a éprouvé plusieurs difficultés en première période. Souvent pris à contre-pied, les défenseurs du Canadien ont permis aux joueurs des Sénateurs de se faufiler en zone adverse à quelques reprises. Hoffman est passé entre Shea Weber et Nathan Beaulieu pour obtenir une bonne chance de marquer et Bobby Ryan a également bourdonné à l’embouchure du filet de Montoya, sans toutefois faire bouger les cordages. Quand elle ne peinait pas à contenir ses adversaires, la défense du Tricolore est devenue la cause de ses propres malheurs. Après qu’un tir de Chris Wideman eut touché Zack Smith, la rondelle a dévié sur la jambière de Greg Pateryn avant de terminer son élan derrière la ligne rouge.

Montoya garde le fort

Même si on ne pouvait pas le blâmer pour les deux buts des Sénateurs, Montoya a rebondi de belle façon en se dressant devant les attaques répétées des hommes de Guy Boucher. Très calme en première période, après la tempête, et efficace en deuxième, le gardien du Canadien a donné confiance à son équipe, malgré qu’elle tirait de l’arrière dans la rencontre. Un des artisans de ce retour en force du Tricolore, Montoya s’est notamment dressé lors d’un cinq contre trois au dernier vingt. Il a repoussé 35 rondelles.

Une première pour Lehkonen

Après en avoir fait suffisamment au camp d’entraînement pour se tailler un poste au sein du Canadien, l’attaquant finlandais Artturi Lekhonen a choisi un bon moment pour enfiler l’aiguille pour une première fois en carrière dans la LNH. À la suite d’un changement de trio qui l’a fait passer du deuxième au quatrième, Lehkonen a répondu à son entraîneur-chef en sautant sur une rondelle libre à la droite de Craig Anderson avant de la faire rouler sur le gardien des Sénateurs. Le jeune homme de 21 ans avait aussi fait un bel écran devant Anderson sur le premier but des siens.

Petry salue son retour au jeu

Blessé au genou lors du dernier match préparatoire du Tricolore, contre les Maple Leafs de Toronto, le défenseur Jeff Petry a salué son retour au jeu en touchant la cible à deux occasions. Il a d’abord amorcé la remontée de son équipe en trompant la vigilance d’Anderson grâce à un tir des poignets en deuxième période, en avantage numérique. Il a ensuite inscrit son deuxième but de l’affrontement, en troisième, en décochant un boulet qui s’est faufilé à travers la circulation devant le filet. Ce but procurait une avance de 3-2 au Canadien. Le défenseur américain a joué pendant 20 minutes et il a effectué trois tirs au but et trois mises en échec.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!