Paul Chiasson Paul Chiasson / La Presse Canadienne

PYEONGCHANG, Corée, République de — Le Canada a connu un Jour 5 plus calme aux Jeux olympiques de Pyeongchang, alors que ses athlètes ont été exclus du podium après avoir remporté plusieurs médailles au cours des jours précédents.

Mais il ne l’a pas été sur les réseaux sociaux, où la patineuse sur courte piste Kim Boutin a reçu plusieurs messages injurieux, certains la menaçant de mort, après qu’elle eut remporté une médaille de bronze au 500 m dans la controverse.

Boutin avait terminé la course en quatrième place, mais elle a gagné un rang lorsque la Sud-Coréenne Minjeong Choi, qui avait terminé deuxième, a été disqualifiée pour un accrochage avec la Québécoise. C’est cette disqualification qui a semé la colère des partisans sud-coréens.

La Sherbrookoise a fermé certains comptes et rendus privés certains autres. La GRC, le CIO et Patinage de vitesse Canada ont quant à eux lancé des enquêtes.

«La santé et la sécurité de tous les membres de notre équipe sont une priorité et nous travaillons actuellement en étroite collaboration avec Patinage de vitesse Canada, notre personnel responsable de la sécurité et la GRC, pouvait-on lire dans la déclaration du COC sur Twitter. Aucun autre commentaire ne sera émis à ce sujet pour permettre à Kim de se concentrer sur ses épreuves à venir.»

Le sujet a également été abordé lors de la réunion quotidienne du CIO.

«Nous souhaitons que les grandes performances soient applaudies, c’est ce qui fait la beauté des Jeux olympiques, a déclaré le porte-parole du CIO, Mark Adams. Nous ne contrôlons pas, et nous ne devrions pas contrôler, les réseaux sociaux, mais ce genre d’incident peut parfois arriver. C’est malheureux.

«Je n’ai pas vu les commentaires, mais je peux les imaginer, a ajouté Adams. Ça s’est déjà produit lors d’autres Jeux. Tout ce que nous pouvons faire, c’est nous concentrer sur ce qui a été une grande performance et féliciter le Canada pour sa médaille de bronze. J’étais là (lundi soir) et c’était assez spectaculaire.»

Après cinq jours de compétitions, le Canada occupe le quatrième rang du classement au total des médailles avec 10 — trois d’or, quatre d’argent et trois de bronze —. L’allemagne mène avec 12 médailles, dont sept d’or. Les Pays-Bas et la Norvège suivent avec 11.

Les Canadiens n’étaient pas pressentis pour des médailles, à l’exception de la luge double, où Tristan Walker et Justin Snith avaient pris le quatrième rang à Sotchi.

C’est la position qu’ils occupaient après la première manche, mais leur sixième temps dans la deuxième descente les a relégués en cinquième place.

Les Allemands Tobias Wendl et Tobias Arlt ont défendu avec succès leur médaille d’or olympique acquise en 2014 , devant les Autrichiens Peter Penz et Georg Fischler, ainsi que leurs compatriotes Toni Eggert et Sascha Benecken.

Le Canada s’est toutefois placé en bonne posture en patinage artistique, où Meagan Duhamel et Eric Radford occupent la troisième place après le programme court en couple.

S’exécutant à la reprise par April Meservy de la pièce «With or Without You» du groupe U2, Duhamel et Radford ont obtenu une note de 76,82. Les Chinois Sui Wenjing et Han Cong, champions du monde en titre, se sont hissés en tête avec une note de 82,39.

Evgenia Tarasova et Vladimir Morozov, qui représentent les athlètes olympiques de la Russie, ont réussi à passer devant Duhamel et Radford avec un score de 81,68.

L’autre duo canadien, les Québécois Julianne Séguin et Charlie Bilodeau, se sont aussi qualifiés pour le programme libre avec une 12e place. Kirsten Moore-Towers et Michael Marinaro sont 13es.

Le Canada a amorcé du bon pied le tournoi de curling masculin avec deux victoires consécutives. Le quatuor du skip de Calgary Kevin Koe a obtenu une victoire de 5-3 contre les Italiens de Joel Retornaz au premier match, avant de l’emporter 6-4 contre le Britannique Kyle Smith lors de la deuxième rencontre.

Par ailleurs, les Canadiennes Laurence St-Germain, Erin Mielzynski et Roni Remme devront attendre jusqu’à vendredi pour participer à l’épreuve du slalom féminin de ski alpin, qui a été reportée de mercredi à vendredi en raison des forts vents.

C’est la troisième fois en quatre jours qu’une épreuve de ski alpin est reportée parce que les rafales de vent sont jugées trop dangereuses.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!