VANCOUVER — Ayant été écarté de l’unifolié en vue du championnat mondial junior l’an dernier, le gardien Mike DiPietro est plus motivé que jamais à se tailler une place cette fois-ci.

«Quand j’ai été retranché, ç’a été dur à avaler, c’est sûr, a confié le jeune homme de 19 ans. Mais en y repensant, je pense que ç’a été une bonne chose. Ç’a m’a fait grandir. L’adversité peut aussi servir à ça, des fois.»

Cette semaine, DiPietro fera partie des 34 joueurs invités au camp de sélection du Canada.

«C’est une belle occasion de me reprendre, a dit l’espoir des Canucks de Vancouver. Je veux vraiment faire partie de l’équipe. Pas juste obtenir une place. Je veux aider le Canada à regagner l’or.»

DiPietro vient de la région de Windsor, en Ontario. Dans la Ligue de cette province, il est passé des Spitfires aux 67s d’Ottawa, la semaine dernière. Il en était à sa quatrième saison avec le club de sa région natale. Il mène le circuit avec une moyenne de 2,26.

Ottawa est une puissance de la ligue ontarienne mais quitter sa famille, ses amis et l’équipe avec laquelle il a grandi n’est pas chose facile.

«Je prends ça comme un très long séjour à l’étranger, mentionne l’athlète de six pieds et 200 livres. Je pense que ça va être bénéfique pour ma carrière.»

Le championnat mondial junior se déroulera à Vancouver et à Victoria, du 26 décembre au 5 janvier.

Au début de novembre, DiPietro s’est rendu à Detroit, où jouaient les Canucks, et il a pu avoir de brèves conversations avec le directeur général Jim Benning et l’entraîneur des gardiens Ian Clark.

«Vancouver est une excellente organisation et je suis fier d’en faire partie, a confié DiPietro. Mais je vais me concentrer sur le présent, en espérant que ça me fera grimper les échelons le plus tôt possible.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!